Rêves américains, tome 1, de Thomas Hellman

Voici déjà endisquée une partie du tout nouveau spectacle de Thomas Hellman. Même sans la mise en scène de Brigitte Haentjens, ce tome 1 se savoure pleinement.
Quatorze pistes à cheval entre récits et chansons. Quatorze lingots. Du folk brillant. Une épopée historico-musicale à travers l'Amérique. Celle, mythique, de la conquête de l'Ouest, du train à vapeur, des prospecteurs, des bisons et du banjo. Celle, légendaire, de quelques personnages morts croqués sur le vif. Celle, dramatique, des champs de coton et des Amérindiens. Et celle, plus biographique, du chanteur, parti à la rencontre de ses origines texanes à travers de croustillantes anecdotes.
Mêlant l'intime et la grande Histoire, Hellman évoque sa grand-mère repoussant les avances d'un Joe McCarthy... qui ira noyer son dépit dans une chasse aux sorcières. C'est drôle, touchant et poétique. Fier comme une Winchester.
Un album héroïque.