Véronique Gilbert a renoué avec la voix jazzée de ses débuts pour interpréter The Man I Love, hier soir.

Renée et Véronique passent à l'étape suivante à La Voix

Les Gatinoises Véronique Gilbert et Renée Wilkin ont toutes les deux survécu aux «Chants de bataille», dimanche soir. Si la seconde a accédé directement à la ronde éliminatoire suivante de La Voix, la première a pour sa part dû remonter dans l'arène pour mériter le droit de passer aux quarts de finale qui seront présentés en direct à compter du 23 mars.
À la demande d'Isabelle Boulay, qui voulait voir sa protégée exprimer sa «douceur», Véronique Gilbert a renoué avec la voix jazzée de ses débuts pour interpréter The Man I Love des frères Ira et George Gershwin.
«J'étais tellement contente de ce retour aux sources! Certains ont pu être surpris, mais je n'ai jamais vraiment quitté cet univers», a fait valoir Véronique Gilbert, «particulièrement heureuse» d'avoir eu la possibilité de montrer «ces couleurs-là» et, du même souffle, d'avoir réussi à séduire tous les coaches.
Sa fée marraine, elle, a tranché sans hésitation: «Je te souhaite... d'être contente de continuer avec moi!»
Isabelle Boulay a aussi gardé Claudia Marsan, Philippe Berghella, Yoan, Sandra Christin et Marie-Éve Fournier dans ses rangs.
Renée... sans «bedon»
Pour Renée Wilkin, le suspense n'a pas duré aussi longtemps: elle a été la toute première à être nommée par Marc Dupré pour poursuivre l'aventure.
«Ç'a été un soulagement de savoir aussi rapidement. Et ce sera un soulagement d'enfin pouvoir chanter à pleine capacité!» a soutenu celle que le public verra et entendra sans son ventre rond la prochaine fois.
Si la maman du petit Marcus, âgé de deux mois, a retrouvé tout son souffle depuis son accouchement, elle n'a pas caché se sentir «plus fatiguée maintenant qu'enceinte! Je suis juste chanceuse de pouvoir compter sur ma mère et mon conjoint pour me permettre de faire quelques nuits d'ici à mon direct!»
Elle entrevoit néanmoins la suite des choses avec sérénité. «Ce que les gens vont voir, c'est ce que nous serons en train de vivre en même temps qu'eux. Ça va être une expérience assurément hors de l'ordinaire.»
Marc Dupré a aussi sélectionné Mélina Laplante, G'nee, Élie Dupuis et Julie Lefebvre, en plus de sauver Lawrence Castera.
Louis-Jean Cormier a pour sa part retenu les deux Rémi (Basque et Chassé), Mathieu Lavoie, Valérie Daure, Éléonore Lagacé et Sabrina Paton.
Éric Lapointe a de son côté retenu Mathieu Provençal, Audrey Fréchette, Valérie Lahaie, Philippe Lauzon, Éloïse Boutin-Masse et Rita Tabbakh (malgré l'opinion divergente de son «mentor» Dan Bigras, qui lui aurait préféré la jeune - et impressionnante d'aplomb et d'intériorité - Shiraz Adham).
En préparation
À ce stade de la compétition, chaque concurrent sait déjà ce qu'il et elle interprétera lors de sa prochaine performance.
«Il faut non seulement s'approprier vite notre matériel, mais l'assumer pour prendre notre place. On aura juste deux minutes chacun pour séduire notre coach et le public», a rappelé Véronique Gilbert qui, à l'instar de Renée Wilkin, se prépare à passer les prochains jours à répéter, seule et avec l'équipe de La Voix, en prévision des quarts de finale.
L'Américaine Sheryl Crow sera la première artiste invitée de cette deuxième saison de La Voix, dimanche soir.