En conférence de presse mardi, Sylvain Lapointe du STTP a accusé Postes Canada de ne pas négocier de bonne foi. Le syndicat est d'avis que l'intention de l'employeur a toujours été de provoquer un conflit de travail.

Postes Canada: l'UMQ plaide pour une réforme «urgente»

L'Union des municipalités du Québec (UMQ) a plaidé en faveur d'une réforme législative «urgente» et «en profondeur» de Postes Canada qui l'obligerait à consulter les municipalités et citoyens avant la fermeture des bureaux de poste ou la suppression de circuits de livraison par facteur.
De passage à Gatineau mardi, le premier vice-président de l'UMQ et maire de Drummondville, Alexandre Cusson, a dit s'attendre à ce que Postes Canada respectent les compétences municipales en matière d'aménagement du territoire pour fixer les conditions d'installation des équipements postaux. 
Le plan d'action mis de l'avant par Postes Canada qui annonçait, en décembre 2013, la fin de la livraison du courrier à domicile et l'implantation de boîtes postales communautaires s'est traduite, «la plupart du temps par des actions unilatérales et précipitées», a rappelé l'UMQ dans un mémoire présenté dans le cadre des consultations menées par le Groupe de travail créé pour l'examen de Postes Canada par le gouvernement Trudeau.
En 2014-2015, une trentaine de municipalités québécoises ont été touchées par la réforme des services postaux, souvent placées devant le fait accompli alors que «les boîtes communautaires ont généré des problèmes majeurs d'aménagement, de sécurité et d'accessibilité.» 
L'UMQ demande aussi à Postes Canada d'évaluer les options pour optimiser ses comptoirs postaux existants, en diversifiant les services qui y sont offerts.