128e au monde, Vasek Pospisil (à gauche) a surpris Andy Murray, première raquette mondiale.

Pospisil évince Murray à Indian Wells

Le Canadien Vasek Pospisil a surpris la première raquette mondiale Andy Murray en l'emportant 6-4, 7-6 (4) à l'Omnium BNP Paribas, samedi soir.
Il s'agit sans aucun doute de la plus grande victoire en simple de la carrière de Pospisil, classé 128e. Jusqu'à ce jour, son plus grand accomplissement remonte à 2014, alors qu'il a remporté le Wimbledon en double avec l'Américain Jack Sock.
Il y avait peu de raison de croire que Murray éprouverait tant de difficulté dans cet affrontement. Lui qui trône au sommet du classement de l'ATP a remporté trois titres de Grand Chelem et deux médailles d'or olympiques en simple, en plus d'avoir emporté 55 millions $ de plus que Pospisil. Murray avait également emporté les quatre duels précédents.
Cependant Pospisil s'est imposé avec ses balles au second service et a brisé son adversaire à quatre reprises.
Du côté des dames, Madison Keys a disputé - et a remporté - son premier match en 2017, après avoir été tenue à l'écart du jeu en raison d'une intervention chirurgicale subie au poignet. Elle a vaincu Mariana Duque-Marino 6-1, 7-5.
Keys, neuvième raquette mondiale âgée de 22 ans, a subi une chirurgie arthroscopique au poignet gauche quelque temps après la fin de la saison de la WTA, en octobre. Elle a dû s'absenter au début de la saison et elle a même raté les Internationaux d'Australie.
La deuxième tête de série, Angelique Kerber, ainsi que Caroline Wozniacki et Kristina Mladenovic rejoindront Keys au troisième tour du tournoi.
Elle affrontera celle qu'elle a battue au troisième tour des Internationaux des États-Unis l'an dernier, Naomi Osaka.
John Isner a réussi 23 as, il n'a commis aucune double faute et il n'a pas fait face à une balle de bris, alors qu'il a défait Mikhail Kukushkin 7-6 (0), 7-6 (6).