Le constable Steve Déry, 27 ans, a succombé à ses blessures dimanche à l'hôpital.

Policier abattu: le chef Bordeleau offre ses condoléances

Le chef de la police d'Ottawa, Charles Bordeleau offre à son tour ses condoléances à la famille de l'agent Steve Déry, ce jeune homme tué en devoir cette fin de semaine à Kativik, dans le Nord-du-Québec.
Originaire du secteur Orléans, à Ottawa, Steve Déry, 27 ans, travaillait pour le Corps de police régional Kativik. Il a été tué par balle par un forcené impliqué dans une chicane conjugale.
«Au nom des membres actifs et retraités du Service de police d'Ottawa, je tiens à offrir mes sincères condoléances à la famille Déry, à nos collègues policiers et à la collectivité de Kativik pour la douloureuse perte qu'ils ont subie, a déclaré le chef Bordeleau. Je souhaite également un prompt rétablissement à son partenaire.»
Le numéro un de la police d'Ottawa a rajouté que plusieurs de ses employés avaient déjà servi dans le Corps de police régional Kativik.  «Ce tragique événement nous rappelle cruellement les dangers auxquels les agents sont confrontés quotidiennement.»
L'intervention policière a mal tourné samedi soir, à Kuujjuaq, dans le Nord-du-Québec, a coûté la vie à un policier originaire d'Ottawa.
Steve Déry, 27 ans, est intervenu avec un collègue vers 21 h 30. Le suspect a tiré en leur direction.
Le coéquipier souffre de graves qui ne mettent pas sa vie en danger.
Le forcené s'est enlevé la vie après avoir ouvert le feu.