Plein de potentiel

L'installation d'Énergie renouvelable Brookfield au centre-ville de Gatineau dans un édifice LEED qui sera construit par la firme Multivesco est une excellente nouvelle, pas tant par sa taille que par sa signification. Ce projet pourrait amorcer la revitalisation du centre-ville.
Le rapatriement des employés de la multinationale sur un seul site ne se traduira pas tant dans l'immédiat par des nouveaux emplois que par une consolidation de postes déjà situés à Gatineau et d'autres déménagés à Ottawa dans l'affaire du zonage des places de stationnement. Cependant Énergie renouvelable Brookfield ne devrait pas en rester là et se limiter à un simple déménagement. La création de nouveaux emplois est sans doute dans les cartons de l'entreprise.
Petit à petit, la revitalisation du centre-ville prend forme avec la construction d'édifices à bureaux pour des milliers de fonctionnaires, la mise en chantier de plusieurs immeubles à condominiums, le développement du secteur du ruisseau de la Brasserie et de la rue Montcalm, le projet Windmill sur les anciens terrains de Domtar, l'arrivée prochaine du Centre multifonctionnel remplaçant l'aréna Robert-Guertin, peut-être certains aspects de Destination Gatineau, ainsi que des projets à caractère récréatif et culturel. Ce sont autant de signes que le centre-ville de Gatineau se développera enfin en fonction d'une vision à la fois innovatrice et cohérente.
Ce qu'il faut souhaiter, c'est que d'autres entreprises se grefferont à Énergie renouvelable Brookfield pour créer une nouvelle grappe technologique. Le président de la Chambre de commerce de Gatineau, Antoine Normand, évoquait hier le développement de l'énergie verte comme nouvelle signature de Gatineau. Pourquoi pas ? Même si le fédéral demeure, et de loin, l'employeur dominant et incontournable de la région, il ne faut pas se limiter à la seule fonction publique fédérale toute source de développement économique. Il faut savoir profiter de l'extraordinaire richesse de l'économie du savoir comme autre point d'ancrage de notre avenir économique.
Le maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin a d'ailleurs tenu des propos très intéressants à cet égard en évoquant « un mariage plein de potentiel » entre la ville et Brookfield via Développement économique-CLD Gatineau afin de voir si d'autres entreprises voudraient se greffer à la multinationale sur son territoire dans le secteur des énergies vertes. C'est le discours rassembleur et visionnaire qu'on veut entendre de la part du premier magistrat de Gatineau. Il faut maintenant que la ville emboîte le pas et qu'elle soit un agent de changement et non une empêcheuse de tourner en rond.