La réputation de Sébastien Collard ne cesse de grandir. Il arrive aux qualifications sur une belle lancée.

Place au Futures de Gatineau

Il a beaucoup grandi ce Sébastien Collard. Le joueur de tennis était le plus jeune et plus petit athlète de l'Outaouais aux Jeux du Québec, en 2010, à Gatineau. Il faisait 4'5'' et n'avait que neuf ans.
Cela ne l'avait pas empêché de gagner la médaille d'or à l'épreuve par équipe.
Deux ans plus tard, c'était le bronze aux Jeux présentés à Shawinigan.
Depuis ce temps, Collard a amené sa raquette à l'Orange Bowl en plus d'être chasseur de balle au Futures de Gatineau, un tournoi de la Fédération internationale de tennis.
Une compétition à laquelle l'ado de 16 ans, qui atteint la barre des 6'1'', participera dès samedi. Son nom figure parmi les 48 joueurs inscrits aux qualifications.
Huit laissez-passer donnant accès au tableau principal seront à l'enjeu.
« Je me sens plus prêt physiquement et tennistiquement que l'an dernier, a soutenu Sébastien Collard, vendredi, avant un entraînement final.
Ce dernier avait été éliminé dès le premier tour.
«Je jouais pour acquérir de l'expérience. C'est la même chose cette année car le niveau de jeu sera encore très relevé. En même temps, je sais qu'il y a plus de joueurs que je peux battre.»
Ajoutez à cela que le jeune homme se pointe aux qualifications sur une belle lancée.
Il a terminé deuxième en simple, la semaine dernière, aux championnats québécois chez les 16 ans et moins en plus de gagner en double.
L'étudiant de quatrième secondaire à Mont-Bleu rêve d'évoluer un jour dans les rangs universitaires américains. Du même souffle, il dit ignorer quel genre de métier pourrait éventuellement l'intéresser.
«J'ai encore du temps», a-t-il rappelé.
En attendant, ce n'est que le Futures qui occupera son quotidien immédiat.
Les amateurs qui le verront en action pour la première fois dans les prochains jours auront droit à un type réservé sur le terrain. «Je ne suis pas très expressif, a-t-il averti.
«C'est même plate car les gens ne peuvent pas savoir si j'ai gagné ou perdu le point en me regardant. Je n'ai pas de réaction.»
Ce sont cinq joueurs de Tennis Outaouais Performance (TOP) qui participeront aux qualifications de la 10e édition du Futures de Gatineau. Il s'agit d'un record pour l'organisme qui verra Simon Breton, Zacharie Pineault, Zachary Poulet-Laplante et Jean-Baptiste Mattesco sur le terrain, tout comme Collard.
«Honnêtement, c'est cela mon vrai salaire... Tous ces efforts pendant 52 semaines pour préparer un événement de cette envergure prennent un sens avec cette belle nouvelle», a réagi le co-directeur des Internationaux de tennis de Gatineau, Mathieu Toupin, qui s'avère aussi entraîneur-chef de TOP.
Le Futures de Gatineau, doté d'une bourse de 25 000 $US, se déroulera jusqu'au 5 mars.