Pierre Karl Péladeau

PKP confirme qu'il briguera la tête du PQ

Le député de Saint-Jerôme et actionnaire de contrôle de Québecor, Pierre Karl Péladeau, a finalement mis fin au suspense, jeudi, et annoncé qu'il sera candidat à la direction du Parti québécois.
Bien que la décision, attendue depuis longtemps, ne surprendra personne, le choix du moment de l'annonce a de quoi étonner.
M. Péladeau s'adressait à des étudiants de l'Université de Montréal qui l'avaient invité comme conférencier.
Toutefois, ce n'est pas lors de sa conférence, où il a vanté les bienfaits de la souveraineté et fait la promotion de l'électrification des transports, qu'il s'est dévoilé; son annonce est plutôt survenue lors de la période de questions quand un étudiant lui a demandé s'il allait oui ou non se présenter.
C'est alors qu'il a déclaré qu'il avait l'intention de se rendre un peu plus tard à la permanence du Parti québécois pour prendre son bulletin de candidature en vue de la course à la direction du parti, déclenchant un tonnerre d'applaudissements de l'auditoire.
Par la suite, à un étudiant qui lui demandait qu'est-ce qui pouvait motiver un homme riche comme lui à se lancer ainsi, il a répété la phrase qui avait tant marqué son entrée en politique: «Faire du Québec un pays».
M. Péladeau devient ainsi le sixième candidat confirmé dans la course à la direction, dont le gagnant sera connu en mai. Il fera la lutte aux députés Alexandre Cloutier, Bernard Drainville, Martine Ouellet et Jean-François Lisée ainsi qu'au militant Pierre Céré.
En vertu des règles de la campagne à la direction du PQ, les candidats doivent recueillir 2000 signatures dans 50 circonscriptions d'ici le 30 janvier 2015 en plus de remettre 20 000 $ en dépôt auprès du parti.