L'homme d'affaires Martin Lacasse renonce à l'idée de représenter la Coalition avenir Québec (CAQ) aux prochaines élections.

Pierre Karl Péladeau traité d'«arnaqueur»

Moins de 48 heures après l'annonce de la candidature vedette de Pierre Karl Péladeau par le PQ dans Saint-Jérôme, l'homme d'affaires gatinois Martin Lacasse a critiqué de façon virulente hier le magnat des médias, allant même jusqu'à le qualifier d'« arnaqueur ».
Après s'être d'abord prononcé sur les ondes du 104,7 Outaouais, le président de l'Association des marchands RONA a réitéré ses propos en entrevue avec LeDroit.
« Je n'aime pas sa philosophie, parce qu'il fait la promotion de la souveraineté. Mais ça, c'est son opinion. Sauf que cet homme a pris l'argent des contribuables québécois grâce à la Caisse de dépôt et de placement pour sauver Vidéotron, voilà pourquoi je parle d'un arnaqueur. C'est une information de nature publique ; et selon moi, ce n'était pas une décision d'affaires, c'était une décision politique. »
Même s'il n'a pas mâché ses mots au sujet du candidat péquiste, M. Lacasse croit toutefois que M. Péladeau a raison de vouloir conserver ses actions de Québecor, et ce, même s'il est élu. « Je suis entièrement d'accord avec lui pour ça. Je ne sais pas pourquoi la CAQ et le PLQ s'entêtent pour qu'il s'en départisse. C'est un non-sens. »
Entrepreneur influent en Outaouais, Martin Lacasse avait pensé se lancer en politique sous la bannière de la CAQ en 2012. Cette fois-ci, il n'a pas songé à poser sa candidature.
« Personne ne m'a approché, ils ont tous peur de moi. [...] On vit une récession depuis trois ans et je dois gérer mes commerces du mieux que je peux », a déclaré l'ex-président de la Chambre de commerce de Gatineau au Droit.
RONA prend ses distances
En fin de soirée hier, la direction de l'entreprise RONA a précisé par voie de communiqué qu'elle se dissociait de cette affaire en précisant qu'elle n'endossait ni ne partageait les propos de M. Lacasse.
Lundi, l'homme d'affaires ne s'était pas gêné pour commenter la situation économique actuelle sur Facebook. « Je ne sais pas si nos politiciens sont sur la même planète que le peuple. Le taux d'inflation n'est même pas à 1 % qu'Hydro Québec annonce une hausse de ses tarifs de 4,3 %, la Ville de Gatineau hausse les taxes de 2,8 % et là notre nouveau maire veut rajouter une nouvelle taxe de 1 % en plus. Est-ce moi qui vis dans un autre monde ? »