Pete Seeger en mai 2009.

Pete Seeger, légende du protest song, n'est plus

Le chanteur Pete Seeger, légende du folk américain et du protest song portant la voix de la classe ouvrière, est décédé à New York à 94 ans, après avoir inspiré des générations d'artistes comme Bob Dylan, Joan Baez ou Bruce Springsteen.
Son décès lundi au Presbyterian Hospital de New York a été confirmé par son petit-fils.
Engagé dans la lutte pour les droits civiques et contre la guerre du Vietnam, Pete Seeger est considéré comme un des pionniers de la musique folk, au même titre que son ami Woody Guthrie.
Inspirées des spirituals afro-américains, ses chansons If I Had a Hammer ou Where Have All the Flowers Gone, coécrites avec Guthrie, sont devenues des classiques.
Elles ont fait l'objet de nombreuses reprises et adaptations par des artistes étrangers, comme Claude François (Si j'avais un marteau), Graeme Allwright (Petites boîtes) ou le Chilien Victor Jara.
Pete Seeger a aussi popularisé l'hymne du mouvement de défense des droits civiques aux États-Unis, We Shall Overcome.
Avec son groupe, The Weavers, ou simplement accompagné de sa guitare à 12 cordes ou de son banjo, il avait séduit un large public, plutôt marqué à gauche, aussi bien avec ses chansons engagées que ses hymnes faciles à reprendre en choeur.
Mentor de Bob Dylan, son répertoire a plus tard inspiré un album de Bruce Springsteen en 2006.
Lors d'un concert organisé à New York pour son 90e anniversaire, Springsteen l'avait d'ailleurs présenté comme «la légende vivante de la musique et la conscience de l'Amérique».