Ovechkine réussit un tour du chapeau

Les Capitals de Washington ont atteint leur objectif qui était de remporter, chez eux, les deux premiers matches de la série, hier, en défaisant les Penguins de Pittsburgh 4-3 devant 18 277 spectateurs au Verizon Center.
Eh non, Alexander Ovechkine n'est pas blessé. L'explosif numéro huit des Caps a livré une étincelante performance de trois buts - ses cinquième, sixième et septième des présentes séries.
Avec un score de 2-2 en troisième période, Ovechkine a pris les choses en main en marquant deux fois. Il a d'abord réussi un but en supériorité numérique, à 12:53, avant ensuite de provoquer une pluie de casquettes à 15:22. David Steckel a été l'autre marqueur des Capitals.
« C'est un sentiment incroyable de voir l'enthousiasme des partisans, a affirmé Ovechkine. La fièvre des séries a gagné la ville, l'atmosphère est formidable. Je crains presque de m'en retourner chez moi », a enchaîné le Russe, peu enclin à parler de son exploit.
Sidney Crosby a donné la réplique à Ovechkine, en y allant également d'un tour du chapeau du côté des Penguins. Son troisième filet est arrivé un peu trop tard, à 30 secondes de la fin. Crosby totalise déjà huit buts en séries, soit deux de plus qu'il en a réussis en 20 matches éliminatoires l'an dernier.
« Ce sont des matches serrés qui se jouent sur des détails, a analysé l'ailier gauche Pascal Dupuis, des Penguins. On doit trouver une façon de les gagner.
« Leur numéro huit est très bon, notre numéro 87 joue très bien également », a ajouté Dupuis.
La confrontation Ovechkine-Crosby est un pur délice pour les amateurs de hockey. Les Penguins vont avoir besoin d'une plus grande implication d'Evgeni Malkine, qui a été discret dans un deuxième match d'affilée, s'ils veulent renverser la vapeur à Pittsburgh.
Le jeune gardien Simeon Varlamov a amélioré une marque d'équipe en savourant un cinquième succès de suite en séries. Il a fait face à 36 lancers, un de plus que son rival Marc-André Fleury.
Les Penguins ont perdu les services du jeune Kristopher Letang, présumément blessé à l'épaule gauche à six minutes de la fin.
La série se transporte à l'Igloo, où les troisième et quatrième duels seront disputés, mercredi et vendredi.
De l'action
Les arbitres ont été intransigeants au cours du premier vingt.
Les nombreuses pénalités n'ont pas cassé l'action. Les gardiens ont eu à s'illustrer.
Crosby a mis fin à la séquence de zéro-en-17 des Penguins en attaque massive, en glissant la rondelle sous la jambière gauche de Varlamov, à 6:38. Le jeune gardien venait de bloquer le tir du défenseur Sergeï Gonchar.
Fleury a par la suite frustré Ovechkine qui a tiré sur réception, avant de récupérer son retour du revers.
Les visiteurs ont raté une chance unique d'augmenter leur avance vers la fin, en déployant un jeu de puissance de deux patineurs pendant 46 secondes.
Varlamov a réalisé deux bijoux d'arrêts coup sur coup. Il a frustré Crosby de la jambière gauche, avant d'effleurer de la mitaine la frappe à bout portant de Gonchar.
Plus disciplinées, les équipes ont patiné à vive allure en deuxième période. On a mis de côté toutes les notions en défense et on s'est lancé à l'attaque à corps perdu. Bombardé de 31 lancers, les gardiens ont étalé leurs qualités athlétiques. À la fin du tourbillon, c'était l'égalité 2-2 et on en redemandait.
Ovechkine a commencé le bal, à 2:18, en dégainant de toutes ses forces sur réception de la passe de Viktor Kozlov.
Ovechkine était complètement seul sur le flanc gauche, deux joueurs des Pens ayant été attirés vers Sergeï Fedorov.
Crosby a fait 2-1 à 10:57, n'ayant qu'à envoyer dans l'ouverture béante le disque qui venait de bifurquer sur le défenseur Mike Green devant Varlamov.
Steckel a recréé l'égalité à 15:49, voyant la rondelle être déviée devant le filet pour se retrouver sur la lame de son bâton à la gauche de Fleury, qui n'a eu aucune chance.
Les équipes ont amorcé le troisième vingt un peu plus sur les talons, plus soucieux des conséquences qu'une erreur pouvait avoir.
Les Penguins se sont vus offrir une belle chance en supériorité numérique, à la 11e minute.
Les Capitals, eux, ont saisi celle qu'ils ont eue immédiatement après. Ovechkine était survolté.