T.J. Oshie a déjoué Sergei Bobrovki à quatre reprises lors des tirs de barrage.

Oshie donne la victoire aux États-Unis

T. J. Oshie a marqué quatre fois dans une fusillade de huit rondes, samedi, pour donner la victoire aux États-Unis 3-2 contre la Russie, dans un match enlevant en rondes préliminaires du tournoi de hockey masculin aux Jeux olympiques de Sotchi.
Oshie avait amorcé la fusillade en déjouant le gardien Sergei Bobrovsky, qui avait ensuite stoppé James Van Riemsdyk et Joe Pavelski.
Evgeni Malkin avait raté la cible pour la Russie, et Jonathan Quick avait eu le dessus sur Pavel Datsyuk avant que Ilya Kowalchuk ne trouve le fond du filet pour maintenir son équipe en vie.
Ce gain des États-Unis leur garantit essentiellement un laissez-passer en quarts de finale, avec une ronde à jouer dans le Groupe A.
Il semblait bien que le but en avantage numérique de Pavelski au milieu de la troisième période allait offrir la victoire en temps réglementaire pour les États-Unis.
Mais par la suite, avec Dustin Brown au banc des pénalités, l'avantage numérique russe a finalement percé, avec un tir du poignet de Datsyuk à 12:44 - son deuxième but de la partie.
Cam Fowler a aussi marqué pour les États-Unis.
La Slovénie surprend la Slovaquie
Par ailleurs, plus tôt, la Slovénie a enregistré un premier gain dans leur histoire en hockey masculin aux Jeux olympiques.
Anze Kopitar a inscrit le troisième but des siens dans un intervalle de six minutes en troisième période, samedi, et la Slovénie a causé une surprise en prenant la mesure de la Slovaquie par le score de 3-1.
Après deux périodes partagées, à l'issue desquelles aucune des deux formations n'avait trouvé le fond du filet, les Slovènes ont semblé plus vigoureux et plus inspirés en troisième période.
Rok Ticar a rompu l'égalité à 3:23 du troisième vingt avant que Tomaz Razingar ne double l'avance des Slovènes à mi-chemin de la période. Kopitar, le seul joueur de la Slovénie évoluant dans la LNH, a complété l'explosion 23 secondes après le but de Razingar.
Le gardien Robert Kristan a repoussé les 27 premiers tirs de la Slovaquie avant que Tomas Jurco ne déjoue sa vigilance avec 17,8 secondes à écouler au temps réglementaire.
Jaroslav Halak a bloqué 28 rondelles dans les buts de la Slovaquie.