Nos Glorieuses, le hockey au féminin

C'est à Rideau Hall, sur la patinoire de Lord Stanley, qu'a eu lieu le premier match de hockey féminin «rapporté par la presse» le 9 mars 1889. La fille du gouverneur général du Canada, Isobel, fait partie de l'alignement.
C'est à Rideau Hall, sur la patinoire de Lord Stanley, qu'a eu lieu le premier match de hockey féminin « rapporté par la presse » le 9 mars 1889. La fille du gouverneur général du Canada, Isobel, fait partie de l'alignement.
La Franco-Ontarienne Albertine Lapensée, surnommée « la célèbre artiste du hockey », fait pour sa part courir les foules de Cornwall et d'ailleurs, dès 1916. Mais s'agissait-il d'une femme ou d'un homme ? Le mystère demeure, encore aujourd'hui.
Dès 1934, la chroniqueuse et athlète olympique Myrtle Cook prédit la présence du hockey féminin aux Jeux.
Bref, « Ces dames quittent la cuisine pour la patinoire », comme le titrait La Patrie le 30 octobre 1966.
Nos Glorieuses - Plus de cent ans de hockey féminin au Québec retrace l'histoire de cette discipline longtemps perçue comme l'apanage des seuls hommes.
D'Albertine Lapensée à Soeur Chantal Desmarais (qui prouve, dans les années 1990, que le hockey peut vraiment être une religion et pas un péché !). De la gardienne Corinne Hardmann (qui portera un masque à l'entraînement... 46 ans avant Jacques Plante !) à Manon Rhéaume (qui a joué un match dans la Ligue nationale, avec le Lightning de Tampa Bay), en passant par Françoise Turbide (dont l'expulsion de son équipe masculine sera jugée discriminatoire par la Cour supérieure, en 1978). De la rivalité Canadiennes-Maroons, au milieu des années 1930 à Montréal, à celle Canada-États-Unis, sur la scène internationale aujourd'hui.
Avec son livre étoffé, foisonnant de photos d'archives, d'illustrations et de publicités évocatrices des 10 dernières décennies, de témoignages, de coupures de journaux et de documents inédits, Lynda Baril rend compte d'une autre réalité : le sport est pratiqué par les femmes depuis belle lurette. Et avec autant de talent que de passion.
Nos Glorieuses s'avère sans contredit un ouvrage fascinant, éclairant et inspirant à lire. D'autant plus en période de tournoi olympique, alors que l'équipe canadienne entreprend la défense de la médaille d'or remportée à Vancouver, il y a quatre ans !
--
Nos Glorieuses - Plus de cent ans de hockey féminin au Québec, Lynda Baril, Les Éditions La Presse, 224 pages
*** 1/2