Les soeurs Dufour-Lapointe ont déjà créé une marque de commerce qu'elles entendent mettre sur une ligne de vêtements griffés.

N'essayez pas de me faire brailler

Quelques observations olympiques alors que les Jeux de Sotchi tirent à leur fin, histoire de vider mon calepin.
Au retour de quelques jours d'une vacance de ski au Vermont écourtée pour cause de blessure à ma conjointe - fracture du pelvis à l'issue d'une vilaine chute, ce qui est aussi douloureux que vous le pensez - la semaine dernière, j'ai lu avec intérêt la chronique de l'ami de la page8, Denis Gratton, intitulée «La larme olympique».
Celui que je ne peux plus appeler «La Bottine» jusqu'à notre prochain défi de golf racontait comment il était touché de voir des athlètes «qui n'ont pour but que celui de se dépasser» dans des sports qui le laissent habituellement indifférent, lui qui est avant tout un amateur de hockey.
Ce cher «Nini», comme sa conjointe Manon le surnomme affectueusement, est un peu naïf.
À ces jeux en Russie, il y a probablement autant de «pros» au village olympique que de hockeyeurs qui sont des «PME», comme il le mentionnait.
Ils ne font pas tous des millions comme Shaun White, le surfeur des neiges qui, à 27 ans, est déjà considéré comme un grand-père dans les sports extrêmes qui prennent de plus en plus de place aux jeux de Pierre de Coubertin.
Mais ceux qui ont déjà des médailles en poche ont pour la plupart trouvé le moyen de les monnayer, même nos petits Québécois comme Alexandre Bilodeau et Charles Hamelin, pour ne nommer qu'eux. Ils ont des agents pour les aider à obtenir des contrats publicitaires comme ceux que l'on voit passer en boucle à la télévision.
Les joueurs de curling ont un circuit mondial assez lucratif. Les skieurs et planchistes ont des contrats d'utilisation d'équipements, c'est pour ça qu'ils s'empressent d'appuyer leur équipement sur leurs épaules dès que leur performance est terminée, pour bien montrer la marque à la caméra. Les patineurs artistiques, surtout les meilleurs, sont très sollicités pour faire de la publicité.
Le gouvernement canadien ne donne pas de grosses sommes à ses athlètes «cartés», mais ceux qui vont mettre la main sur des médailles vont aussi recevoir des récompenses en argent. Les soeurs Dufour-Lapointe qui ont soutiré une larme à Denis quand elles ont gagné l'or et l'argent en ski acrobatique ont de grands plans pour assurer leur avenir financier, ayant déjà créé une marque de commerce - 3SDL, pour les trois soeurs Dufour-Lapointe - qu'elles entendent mettre sur une ligne de vêtements griffés de leur propre création.
Ne vous méprenez pas, je ne blâme pas les athlètes olympiques de tenter de profiter de la manne pendant qu'elle passe, sachant très bien à quel point ils ont sué pendant des années, souvent dans l'ombre et avec bien peu d'appuis à part celui de leurs parents. Au contraire.
Mais n'essayez pas de me faire brailler avec ces belles histoires dans le sport d'aujourd'hui, surtout pas à ces Jeux qui ont coûté plus de 50 milliards$.
Peut-être que je suis rendu trop cynique à force de côtoyer les «PME» du hockey professionnel?
---
Bien content de voir que l'expérience olympique de l'arbitre gatinoise Mélanie Bordeleau a l'air de bien se passer, elle qui était d'office lors de la demi-finale États-Unis-Suède de lundi. La consécration pour elle, ce serait d'être appelée à travailler la finale Canada-États-Unis de jeudi, mais ce serait surprenant vu que le Canada est impliqué. Quoiqu'elle avait arbitré la finale entre ces deux mêmes équipes lors du Championnat mondial d'il y a deux ans à Burlington.
---
Avez-vous remarqué que pour ces Jeux, les médias francophones ont accepté une recommandation de l'Office québécois de la langue française et écrivent Sotchi comme il se doit en orthographe français, plutôt que Sochi qui est la graphie anglaise,
Dommage que pour ces jeux au pays de Vladimir Poutine (Putin en anglais), ils ne font pas comme LeDroit et n'écrivent pas tous les noms russes comme on est censé le faire après avoir fait la translittération des noms russes écrits en alphabet cyrillique.