Le Britannique Andy Murray a signé une victoire convaincante face à Dustin Brown pour rejoindre le troisième tour du tournoi.

Murray et Nadal enchaînent

(Wimbledon) Andy Murray et Rafael Nadal ont signé chacun une victoire autoritaire pour rallier le troisième tour de Wimbledon mercredi.
Murray dompte Brown
Dustin Brown n'est que 97e mondial, mais l'Allemand a déjà réalisé des gros coups sur le gazon du All England Club où son jeu de serveur-volleyeur s'exprime le mieux. Deux anciens numéro 1 mondiaux et lauréats du tournoi, l'Australien Lleyton Hewitt (2013) et Nadal (2015) en avaient fait les frais. Mais Murray s'est montré vigilant tout au long de la partie conclue sans trembler (6-3, 6-2, 6-2) en 1 h 36. Le numéro 1 mondial et tenant du titre a limité l'impact du service du grand échalas rasta (5 as), n'a commis que 5 fautes directes (28 pour Brown) et n'a pas eu à défendre la moindre balle de break. « Content » de son niveau au retour et de ses sensations sur le court, Murray peut aborder en confiance son prochain match contre le fantasque italien Fabio Fognini, qui lui a posé des problèmes dans le passé (3-3 dans leurs duels).
Nadal à peine ralenti 
Le décuple lauréat de Roland-Garros, qui vise un troisième titre à Londres, n'a connu qu'une courte baisse de régime lorsqu'il a servi une première fois pour le match à 5-4 dans la troisième manche. Young est parvenu à le breaker pour la première et unique fois de la partie, mais le numéro 2 mondial a vite retrouvé ses esprits. C'est seulement la deuxième fois que l'Espagnol atteint le 3e tour depuis sa dernière finale à Londres en 2011. Absent sur blessure l'an passé (poignet), le lauréat des cuvées 2008 et 2010 « profite de chaque moment » sans trop se projeter. Le niveau d'adversité devrait monter d'un cran au 3e tour face à l'espoir russe Karen Khachanov, doté d'un bon service (15 as mercredi).