Le corps d'un homme a été repêché par les policiers dans la rivière Rideau, samedi matin, non loin du parc Riverain.

Mort d'un fugitif: les policiers d'Ottawa blanchis

L'Unité des enquêtes spéciales (UES) blanchit les policiers d'Ottawa qui se sont mis à la poursuite d'un présumé meurtrier, mort noyé en tentant de leur échapper, plus tôt cet été.
<p>Muhab Sultan</p>
Le directeur par intérim de l'UES, Joseph Martino, est d'avis qu'il n'y a aucune raison valable de déposer des accusations criminelles contre les agents qui se sont mis aux trousses du suspect, Muhab Sultan, 23 ans.
Le jeune fuyard s'est noyé dans la rivière Rideau le 24 juin dernier.
Quelques heures plus tôt, il avait percuté un policier d'Ottawa circulant à vélo sur la rue Cumberland, alors qu'il était au volant d'une Toyota. Les agents avaient entrepris de le questionner, puisqu'il était recherché pour un meurtre commis dans la région de London, en Ontario.
Le conducteur a plus tard pris la fuite à pied, alors que son complice avait été arrêté par les forces de l'ordre.
Le suspect s'est réfugié un instant dans une remise située dans une cour arrière d'un terrain privé sur l'avenue Marlborough. Sultan est reparti en cavale lorsque le propriétaire des lieux l'a vu et appelé la police.
Il a pris la direction de la rivière et a tenté de la traverser.
Les policiers à ses trousses ont entendu des cris de détresse du jeune homme, qui était à mi-chemin entre les deux berges. C'est à ce moment qu'un policier a tenté de secourir la victime, mais celle-ci a disparu dans les eaux de la Rideau.
Le corps a été repêché trois jours plus tard, soit le 27 juin.
Sa mort par noyade a été confirmée par le coroner.
Les policiers «ont agi vaillamment en sautant dans la rivière pour sauver M. Sultan de la noyade», a commenté le directeur de l'UES, Joseph Marino. «Ils étaient très près de pouvoir secourir le jeune homme, qui a malheureusement sombré. [...] Je suis convaincu que la mort de M. Sultan est le fruit de sa propre action, et le résultat de son manque de collaboration envers les policiers qui tentaient de l'arrêter. Il est le seul à blâmer.»
Muhab Sultanaly Sultan, 23 ans, était en fuite après le meurtre d'un jeune homme dans la région de London. La victime voulait récupérer son téléphone cellulaire égaré à l'aide d'une application de géolocalisation.
Le jeune, Jeremy Cook, 18 ans, est tombé sur le mauvais groupe au mauvais moment. Le groupe auquel Sultan appartenait aurait été en possession du téléphone et serait à l'origine du décès de la victime, qui leur était inconnue.