Mises en chantier: Nepean maintient le rythme dans un marché en baisse

Le secteur Nepean voit toujours autant de fondations être coulées sur son territoire, malgré une tendance à la baisse des mises en chantier qui s'est accentuée, ailleurs à Ottawa, au cours du mois de février.
Depuis le début de l'année, il ne s'est coulé que 347 fondations à la grandeur de la capitale nationale, beaucoup moins que les 684 mises en chantier observées au cours de la même période en 2013, a indiqué hier la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).
L'organisme national note que seulement 126 fondations ont été coulées le mois dernier à Ottawa, en baisse comparativement aux 172 fondations coulées en février 2013.
Les projets domiciliaires continuent néanmoins de fleurir dans le secteur Nepean, qui a reçu la moitié des mises en chantier du mois dernier. Les secteurs de Gloucester (19 %) et de Kanata (16 %) suivent loin derrière.
D'ailleurs, le secteur Nepean a accueilli 89 % de toutes les mises en chantier de maisons en rangée, en février.
La tendance des mises en chantier, qui correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé, se chiffrait à 4918 en février à Ottawa, comparativement à 6037, un mois plus tôt.
« Le nombre désaisonnalisé de mises en chantier d'habitations a poursuivi sa tendance à la baisse en février, après un début d'année déjà lent. Les mises en chantier d'appartements ont marqué un temps d'arrêt, mais celles de maisons individuelles sont demeurées fortes, quoique légèrement en retrait par rapport à janvier », a analysé Sandra Pérez Torres, de la SCHL.
Hausse ponctuelle à Gatineau
La situation est différente lorsqu'on traverse la rivière des Outaouais.
Gatineau doit une fière chandelle aux appartements destinés au marché locatif, grands responsables de la hausse des mises en chantier, en février.
Au total, la SCHL a répertorié 121 nouvelles fondations, dont 92 logements locatifs. En comparaison, seulement 31 logements avaient été mis en chantier, à la même date l'an dernier.
Ce bond permet au marché de Gatineau de reprendre un peu de vigueur. La tendance des mises en chantier se chiffrait à 2263 en février, en hausse par rapport à 2078 en janvier.
Augmentation au Canada
Ailleurs au pays, les mises en chantier ont augmenté, le mois dernier, mettant un terme à une série de légers reculs ayant débuté en novembre.
Il semble cependant que la tendance à long terme soit au surplace, a indiqué la SCHL.
L'agence estime que le nombre de mises en chantier a été de 11 097 en février. Sur une base de 12 mois, ce résultat correspond à un total désaisonnalisé de 192 094 mises en chantier, en hausse par rapport à celui de 180 481 de janvier. Ces données cadrent avec les perspectives de la SCHL, selon lesquelles le marché de l'habitation sera stable en 2014, a indiqué l'économiste en chef adjoint de la SCHL, Mathieu Laberge.
Avec La Presse Canadienne