Le restaurant Mia Pasta.

Mia Pasta, la formule pâtes extra vite

Un nouveau restaurant italien a fait récemment son apparition, boulevard Saint-Joseph, dans le secteur Hull. Son principal gage de succès, c'est qu'il est voisin de l'édifice Vincent-Massey, où travaillent quelques centaines de fonctionnaires fédéraux affamés.
L'ancien magasin de meubles est disparu l'an dernier et la métamorphose est complète. Le bois vernis, les futons et la musique nouvel âge qui y régnaient préparaient au sommeil. Le virage effectué est à 180 degrés et personne ne s'endormira dans cette salle à manger aux accents modernes où la lumière et les couleurs vives sont reines. Surtout le rouge. Beaucoup de rouge.
Au-delà de la modernité, le premier coup d'oeil est attirant par sa lumière et son brillant. On y pénètre avec confiance... pour s'apercevoir qu'il s'agit d'un comptoir alimentaire où chaque client choisit ses pâtes et ses garnitures. On y offre aussi des sautés asiatiques et des pizzas à croûte mince.
Franchise québécoise
L'endroit s'appelle Mia Pasta. Quiconque a un peu le sens d'observation s'aperçoit qu'il s'agit là d'une franchise développée au Québec à partir de 2007. Pâtes, sauces et accompagnements sont préparés, selon une recherche sommaire, dans la cuisine industrielle d'Espace Saveur plus, dans la région de Victoriaville, puis acheminée dans la douzaine de restaurants franchisés aux quatre coins du Québec. Celle de Gatineau est la plus nouvelle, et le franchiseur ne tarit pas d'ambition: objectif de 200 restaurants dans la Belle Province, et quatre fois plus à l'échelle canadienne éventuellement.
Avant de penser trop loin, il faut faire fonctionner chacune des succursales. Celle de Gatineau, avec sa proximité de l'édifice du fédéral, répond tout à fait au premier critère espéré par la maison-mère, la clientèle de travailleurs locaux qui ont moins d'une heure pour dîner.
Comment choisir
Autant les fondateurs ont pensé à leur concept, il pourrait être simplifié encore plus. Au comptoir, le dîneur est un peu confus sur ce qu'il doit choisir. Pourtant, c'est simple: pâtes, pizza ou salade? Pour les pâtes, lesquelles? Il y en a une dizaine de variétés: spaghettis, penne, thaï,etc. Portion régulière ou modérée? Puis, quelle sauce? Alfredo, napolitaine, alfredo, coco-thaïe, arrabiata, etc. Enfin, quels accompagnements?
Les pâtes sont pré-cuites et ensachées. Un «cuisinier» les déballe sous vos yeux: pas trop appétissant de le voir secouer le sac plastique au-dessus d'un bain d'eau chaude pour leur redonner un peu de vigueur et de chaleur.
Pendant ce temps, les accompagnements sont sautés à la minute dans un poêlon, auquel on ajoute la sauce déjà préparée, puis les pâtes pour créer un ensemble homogène. On verse dans un beau grand bol et voilà, c'est servi en moins de 7-8 minutes.
Selon la portion et les garnitures (viandes, fruits de mer, fromage,etc.), le prix peut varier de 4,45 à 12,45$.
Bien... et moins bien
Dans trop de restaurants, les pâtes sont trop cuites, ramollies au point d'en perdre tout attrait. Ce n'est pas le cas chez Mia Pasta. La sauce Alfredo, par exemple, est riche à souhait sans être ni trop grasse ni trop salée. L'arrabiata est relevée à souhait.
Là où Mia Pasta faillit lamentablement, c'est au chapitre des viandes. Les languettes de poitrine de poulet viennent d'un animal qui n'a pas eu la vie facile, les rondelles de saucisse sont grasses et les boulettes pas plus appétissantes.
Il faut donc savoir choisir.
Comme dessert, Mia Pasta offre quelques bouchées sucrées dans des contenants de plastique qui ont autant de saveur que leur contenu, comme cette barre Nanaimo de facture industrielle, forte en sucre et faible en goût.
Le restaurant attend son permis d'alcool. Pour le moment, les dîneurs se contentent de liqueurs douces en fontaine et d'eau.
Pour deux personnes, calculez entre 20 et 30$, plus taxes, vins (éventuellement) et service.
Renseignements: Mia Pasta, 365A, boul. Saint-Joseph, Gatineau. 819-205-5551 ou www.miapasta.com
Cote Jury 11/20