Menaçante la p'tite laine

Je veux bien faire ma part pour sauver les animaux menacés et en voie d'extinction.
Je ne voudrais pas une planète sans tigres, sans ours polaires, sans pandas géants et sans manchots, pour ne nommer que ceux-ci. Surtout pas les manchots. J'aime les manchots. Vous vous verriez annoncer à votre enfant que Happy Feet et le petit pingouin qui n'aimait pas le froid sont morts? Pas moi. J'en serais incapable.
Je veux bien faire ma part pour sauver l'environnement. Et une chance, parce que je vis avec une femme qui recycle tout ce qui est recyclable. Si un mari était recyclable, je serais parti dans le bac bleu il y a des lunes. Ou plutôt dans le bac brun, à bien y penser.
Donc je veux bien faire ma part pour les générations futures. Mais il y a des limites. Et ce que le WWF (World Wildlife Fund ou Le Fonds mondial pour la nature) nous demande dépasse les limites.
Cet organisme nous invite à participer à sa «Journée de la p'tite laine». La journée de la quoi, demandez-vous? De la p'tite laine. Vous aviez bien lu.
Le jeudi 6 février - donc dans une dizaine de jours - la WWF demandera aux Canadiens d'un océan à l'autre d'enfiler leur chandail de laine préféré et de baisser le thermostat de 2°C. En appui à la conservation de l'énergie et à la lutte aux changements climatiques.
Voici ce qu'on peut lire sur le site de cet organisme:
«La Journée nationale de la p'tite laine se veut une occasion de repenser notre consommation d'énergie, d'évaluer sa provenance et de trouver des façons d'agir concrètement pour lutter contre les changements climatiques. En portant un chandail et en baissant le chauffage lors de la Journée nationale de la p'tite laine, vous participez à un événement d'envergure pancanadienne et vous demandez à nos décideurs de passer à l'action.»
Ah bon. Ce serait donc une façon de demander aux politiciens de passer à l'action. C'est vrai qu'il n'y a rien de plus menaçant pour un élu que de voir ses électeurs vêtus d'un chandail de laine... en février...
Je vois juste un p'tit problème avec cette Journée de la p'tite laine, chers amis de la WWF. C'est qu'il n'y a rien de nouveau dans votre concours. Et que votre timing laisse à désirer. Parce qu'ici, il fait moins 30 degrés depuis environ un mois. Moins 50 avec le facteur vent. Notre p'tite laine était sortie avant les Fêtes! Il y a même des soirs qu'on s'est couché avec notre p'tite laine!
En fait, rendu au 6 février, nous n'aurons plus de p'tites laines à se mettre sur le dos parce qu'elles seront toutes au lavage!
Et si j'ai le culot de baisser le thermostat à la maison de deux degrés, ce n'est pas sur le divan que ma femme me demandera de coucher, mais bien dehors! Et sans ma p'tite laine!
Elle a beau être maniaque du recyclage, elle n'est tout de même pas folle!
Le p'tit concours
Bon, je me calme. Parce qu'après tout, ce sont les bonnes intentions de la WWF qui comptent. Et un organisme voué à la sauvegarde et la défense de notre planète mérite tout l'appui qu'on puisse lui offrir.
Donc si on s'amusait un peu? Si on organisait le «P'tit concours de la p'tite laine»?
Avez-vous un chandail de laine affreux? C'est-à-dire un chandail que vous ne porteriez pas en public même si votre vie en dépendait?
Vous savez? Un chandail, par exemple, que votre vieille tante a tricoté et qu'elle vous a offert à Noël? Un chandail avec deux chevreuils qui s'embrassent, mais vous n'êtes pas sûr s'il s'agit de chevreuils, d'écureuils ou de pitbulls?
Si oui, enfilez-le et prenez une photo de vous vêtu de cette p'tite laine. Ou si vous en voyez un vraiment horrible dans un magasin, enfilez-le dans la cabine d'essayage et prenez une photo. Puis faites-moi parvenir cette photo à dgratton@ledroit.com, et nous afficherons toutes les photos reçues sur notre site Web.
Les lecteurs seront ensuite invités à voter pour la pire p'tite laine et le gagnant sera couronné «la P'tite laine de l'année». (Je vous reviens dans une prochaine chronique avec le prix qui sera offert au gagnant).
Donc à vos appareils photos. Vous avez jusqu'au 6 février, Journée de la p'tite laine, pour participer.
Et parlant du 6 février, selon les prédictions à long terme de Météo Média, il fera en ce jeudi de la semaine prochaine un maximum de moins 9 degrés. Donc à peu près -30 avec le facteur vent, si la tendance se maintient...
Bref, ne rangez pas votre p'tite laine.
Parlant de journée «spéciale»....
Demain est la journée «On cause pour la cause» de la compagnie Bell. C'est quoi cette «bibitte»-là?
Eh bien, pour chaque message texte envoyé ou chaque appel mobile et interurbain effectué par un abonné de Bell, ou encore pour chaque Tweet mentionnant #BellCause, Bell versera 5 cents de plus à la cause. Et quelle est cette cause? Bonne question.
Il s'agit de la Chaire Bell Canada sur les troubles de l'humeur et de l'anxiété chez les adolescents...
Suis-je le seul à trouver quelque chose d'ironiquement tordu dans tout ça?