Melvin Upton fils sera sollicité davantage pendant un bout de temps vu l'absence des voltigeurs des Blue Jays Kevin Pillar et Jose Bautista, blessés.

Melvin Upton fils s'habitue à son nouvel environnement

Échangé à Toronto par San Diego le 26 juillet, Melvin Upton fils en est encore à trouver ses repères avec les Blue Jays, son quatrième club dans les majeures.
Le récent voyage à Houston et Kansas City a toutefois aidé à ce niveau, selon le voltigeur de 31 ans.
«Comme professionnels on sait qu'un échange peut arriver à tout moment, mais ça ne rend pas ça plus facile, a dit Upton. J'y vais lentement. J'essaie d'ajuster ma routine à ce qui est déjà en place dans l'équipe.»
Upton sera sollicité davantage pendant un bout de temps vu l'absence des voltigeurs Kevin Pillar et Jose Bautista, blessés.
Ses chiffres à l'attaque sont très discrets pour l'instant: une moyenne de ,146 (six coups sûrs en 41 présences au bâton, tous des simples), un seul point produit et un seul point marqué. Il a été retiré 16 fois sur des prises.
Il y a aussi la question de passer d'une ligue à l'autre.
«Il a de la misère en ce moment, a dit le gérant John Gibbons, qui a tempéré en soulignant son bon travail en défense. Mais c'est assez courant quand on doit s'habituer à une nouvelle équipe. Il faut lui laisser le temps de repartir la machine.»
Avant de prendre la route du Canada, Upton a frappé 16 circuits, produit 45 points et volé 20 buts avec les Padres, cette année. Il remettait sa carrière sur les rails après un dur passage à Atlanta, survenu après de très bonnes saisons avec Tampa Bay.
Mercredi soir, il a donné espoir d'un réveil avec un match de trois buts volés et un simple, dans un gain de 7-0 contre les Rays.
«Il a bien fait, a dit Gibbons. Ç'a dû le soulager un peu, parce qu'il a beaucoup de talent. Les gars l'aiment bien. Il a assurément sa plac dans notre club.»