Mélodie rassembleuse pour les Jeux de la francophonie (en vidéo)

« Unis d'un accent à l'autre », tel est le titre de la chanson officielle des prochains Jeux de la francophonie canadienne qui a été dévoilé hier, à la salle La Basoche du secteur Aylmer.
La chanson, qui s'inspire directement du slogan de ces Jeux, a été interprétée pour la toute première fois par le duo Andrea Lindsay-Luc De La Rochellière, qui l'a aussi écrite et composée. La chanson qui se veut rassembleuse et entraînante sera disponible au cours des prochains jours sur le site : archambault.ca et, à compter du 1er avril, sur toutes les plates-formes de diffusion de la musique.
« Les Jeux de la francophonie canadienne ont pour but de rassembler les francophones de toutes les régions du Canada et ce thème nous a inspirés. En fait, si je suis ici aussi, c'est grâce au club Rotary qui, dans mon école secondaire, organisait des voyages pour les jeunes. C'est en rencontrant des francophones que j'ai pris goût à la langue française », a expliqué Andrea Lindsay, une anglophone qui chante en français. « Je suis l'exemple vivant de ce rapprochement entre les cultures », a-t-elle ajouté.
Luc de La Rochellière a appris à connaître les communautés francophones disséminées à travers le Canada. « Ces jeux permettent des rapprochements entre des jeunes qui partagent la même langue, mais dont les communautés sont très isolées les unes des autres. Ça va leur permettre de tisser des liens entre eux », a fait remarquer l'auteur-compositeur-interprète québécois.
Le choix d'Andrea Lindsay et de Luc De La Rochellière avait suscité une certaine controverse en janvier dernier, parce qu'ils ne sont pas de la région. Un membre du conseil d'administration, Guy Jean, avait critiqué ce choix et remis sa démission. Le député fédéral d'Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, a, au contraire, félicité les organisateurs de leur choix. Dans une lettre, M. Bélanger a souligné que le choix d'une artiste francophile (Andrea Lindsay) représente bien la dualité linguistique du Canada.
Le président du comité organisateur, Benoît Pelletier, a profité du lancement de la chanson officielle pour rappeler que l'organisation est toujours à la recherche de bénévoles pour la période des Jeux, du 23 au 27 juillet prochains. L'organisation en a déjà recruté 300, mais elle a besoin de 750 personnes.
Les Jeux de la francophonie canadienne comprendront trois volets : les épreuves sportives : athlétisme, badminton, basketball, volleyball et frisbee ultime ; le volet arts : arts visuels, improvisation, musique et slam ; ainsi que le volet leadership, axé sur la formation des jeunes. Quelque 1 200 participants, provenant des dix provinces canadiennes et des trois territoires, sont attendus à Gatineau pour l'occasion.