Russell Martin, accueilli par ses coéquipiers après son coup de circuit contre les Astros de Houston, dimanche.

Martin et Tulowitzki propulsent les Jays vers une victoire éclatante

Marcus Stroman a prolongé sa séquence de bons départs, dimanche, limitant l'adversaire à un point mérité pour une troisième fois en cinq départs, et les Blue Jays de Toronto ont défait les Astros de Houston 9-2.
Stroman (9-5) a accordé deux points, dont un seul était mérité, sur cinq coups sûrs, et il a retiré huit frappeurs sur des prises. Le droitier âgé de 25 ans a remporté trois de ses quatre dernières décisions.
«Je me sens bien ces derniers temps, a-t-il dit. C'était une journée comme une autre et j'ai tout de suite trouvé mon rythme de croisière. La balle bougeait bien dès mes premiers lancers. (Russell Martin) et moi étions sur la même longueur d'onde.»
Cette victoire a permis aux Blue Jays de se retrouver 16 matchs au-dessus de la barre de ,500 pour une première fois cette saison. Les Blue Jays (67-51) ont gagné cinq de leurs six dernières séries, compilant une fiche de 12-7 au cours de cette séquence. Les Astros (61-57) ont encaissé un deuxième revers d'affilée après avoir signé quatre victoires consécutives à l'étranger.
Troy Tulowtizki et Martin ont frappé des circuits consécutifs en cinquième manche pour permettre aux Blue Jays de prendre le contrôle et de filer vers une neuvième victoire à leurs 13 dernières sorties à Toronto.
Tulowitzki a envoyé une balle rapide de Mike Fiers au deuxième balcon du Rogers Centre pour une longue balle de deux points, ce qui donnait les devants 4-1 aux Blue Jays. Martin a cogné le tir suivant de Fiers par-dessus la clôture pour son 10e circuit de la saison.
Le circuit de Martin a mis fin à la journée de travail de Fiers (8-6). Le partant des Astros a concédé cinq points mérités et sept coups sûrs en quatre manches et deux tiers.
«Il faut cogner des circuits. Tout le monde dit que ça en prend plus, et c'est vrai. Mais c'est ce que nous faisons de mieux, a mentionné le gérant des Blue Jays, John Gibbons. L'objectif est de placer des joueurs sur les sentiers et d'en sortir une.»
Edwin Encarnacion a creusé l'écart à 6-2 avec un circuit en solo contre Luke Gregerson en septième. Ce circuit a permis à Encarnacion de rattraper Mark Trumbo, des Orioles de Baltimore, pour le plus de circuits dans les Ligues majeures cette saison (33).