Pour une troisième année consécutive, un mini-marathon scolaire amorcera cette fin de semaine de « défi personnel » et de « célébration de l'hiver », vendredi matin.

Marathon canadien de ski: plus de 1640 skieurs attendus

Comme le veut la tradition depuis plus d'un demi-siècle, il y aura du fondeur au kilomètre carré entre Lachute et Buckingham, ce week-end, alors que se déroule la 51e édition du Marathon canadien de ski (MCS).
Au total, plus de 1640 skieurs de tous les âges sont attendus sur la ligne de départ du MCS, samedi matin, afin de prendre part à l'un des différents parcours de la plus grande randonnée de ski en Amérique du nord. Le trajet dans son ensemble s'étend sur 160 kilomètres. Le premier départ aura lieu à Lachute, samedi matin à 5 h 45, et les fondeurs franchiront le fil d'arrivée dimanche après-midi, à l'école secondaire Hormisdas-Gamelin, dans l'est de Gatineau. 
Pour une troisième année consécutive, un mini-marathon scolaire amorcera cette fin de semaine de « défi personnel » et de « célébration de l'hiver », vendredi matin. 
Le volet scolaire regroupe cette année plus de 640 élèves âgés entre 5 et 17 ans, en provenance des Commissions scolaires au Coeur-des-Vallées, des Draveurs ainsi que des régions de Pontiac, Lachute et Montréal. Les jeunes fondeurs issus de 19 écoles différentes pourront parcourir 5, 8 ou 11 kilomètres avant de terminer leur course à l'école St-Michel, à Montebello.
« Cet événement est en constante progression. Nous avons eu 125 participants la première année et 404 l'an dernier. Nous sommes à 646 cette année. On répond clairement à un besoin au niveau de la clientèle scolaire et pour nous c'est une énorme fierté de pouvoir offrir aux écoles du Québec une occasion de venir faire du ski de fond gratuitement », explique le directeur du Marathon canadien de ski (MCS), Frédéric Ménard, à propos de l'implantation depuis trois ans du mini-marathon.
Les organisateurs ont d'ailleurs fait l'achat de 40 000 $ d'équipement de ski l'an dernier afin de permettre à des enfants de pratiquer le sport durant l'année scolaire et de prendre part au rendez-vous annuel dans la Petite-Nation. « L'objectif est de promouvoir les saines habitudes », souligne le directeur du MCS.
En chiffres
Malgré la montée en popularité du mini-marathon, la randonnée entre Lachute, Montebello et Gatineau demeure la pierre angulaire du MCS, précise Frédéric Ménard. « C'est l'événement phare », dit-il. Au total, 550 bénévoles seront postés au peu partout, samedi et dimanche, sur les 10 sections du parcours de 160 kilomètres afin d'offrir « la meilleure expérience possible » aux fondeurs. 
Le tracé aménagé pour le marathon permet aux participants de circuler en forêt, sur des terres publiques et privées, de même que sur des lacs et rivières. Parlant de terrains privés, les organisateurs doivent négocier avec plus de 425 droits de passage. 
« Nous sommes vraiment chanceux d'avoir l'appui de la population. L'équipe qui prépare la piste fait un travail incroyable pour préparer 160 kilomètres de sentiers linéaires qui servent une fois par année », note M. Ménard.