Manuela Teixeira et Gilles Picard

L'Outaouais mise sur la reprise économique

L'industrie touristique de l'Outaouais entrevoit l'année qui débute avec optimisme et mise sur une reprise de l'économie nord-américaine pour attirer plus de touristes dans la région.
Selon Tourisme Outaouais, les perspectives sont encourageantes, après une année 2013 qui a été marquée par une légère hausse de la clientèle touristique. Le taux d'occupation des hôtels et des différents types d'hébergement était en hausse de 3,2%, comparativement à 2012. Bien qu'il manque encore les données du mois de décembre, le directeur général de l'organisme, Gilles Picard, parle d'une année «pas si pire», alors que la région a attiré 3,2 millions de visiteurs en 2013. Ce total comprend les visiteurs demeurant à plus de 40 kilomètres de Gatineau, ce qui inclut les touristes de l'extérieur de la région, mais aussi les personnes qui font des excursions d'une seule journée et retournent coucher à la maison.
En 2014, Tourisme Outaouais continuera à miser sur les visiteurs provenant du Québec, qui représentent 67% de la clientèle touristique. L'an dernier, l'ouverture de l'autoroute 50, sur toute sa longueur, a contribué à rendre la région plus attrayante pour les touristes québécois, principalement ceux de la grande région de Montréal.
Les Ontariens, eux, représentent 25% des visiteurs. L'Outaouais est au deuxième rang, derrière Montréal, pour le nombre de visiteurs provenant de l'Ontario.
Américains et Européens
Depuis 2001, les touristes américains et européens sont moins nombreux, un phénomène qui n'est pas unique à l'Outaouais, selon Gilles Picard. «Toutes les régions du Québec et du Canada ont été affectées, dit-il. Il y a eu l'effet des attentats de 2001, mais aussi la faiblesse de l'économie américaine et la vigueur du dollar canadien qui ont joué un grand rôle dans cette situation. De plus, nous sommes dans une période où la concurrence mondiale est très forte. De nouvelles destinations se sont ajoutées et s'il y avait une vingtaine de pays qui attiraient un nombre important de touristes, il y a dix ans, on en retrouve 80 maintenant.
«Mais au Québec, poursuit-il, nous pouvons encore attirer des touristes français et de nouvelles stratégies de promotion seront en place cette année. Il faut aussi ramener la clientèle des États du nord-est des États-Unis, qui était très importante avant 2001.»
L'industrie touristique mise aussi sur les congrès. Tourisme Outaouais veut d'ailleurs faire pression sur le gouvernement du Québec afin que la Société immobilière du Québec, propriétaire du Palais des congrès de Gatineau, fasse plus de publicité pour attirer des congrès importants. Les grands événements sportifs ont aussi un impact positif, même ceux qui se tiennent sur la rive ontarienne, comme le marathon d'Ottawa. Durant cette fin de semaine, tous les hôtels de Gatineau affichent complet.