Selon un analyste en matière de tabac pour la firme américaine Morningstar, la future croissance de l'industrie de la cigarette électronique sera ralentie si les organismes de réglementation décident d'imposer des contrôles similaires à ceux touchant les produits du tabac.

L'Ontario réglemente les cigarettes électroniques

Le gouvernement ontarien a décidé de réglementer la vente des cigarettes électroniques et de bannir les produits du tabac aromatisés, incluant ceux au menthol.
Il rendra aussi obligatoire l'affichage du nombre de calories sur les menus des restaurants.
Le gouvernement libéral souhaite traiter les cigarettes électroniques comme celles au tabac, ce qui signifie l'interdiction de la vente aux mineurs, ainsi que la consommation dans les restaurants et les édifices publics.
Le projet de loi présenté lundi signifie également que les «salons de vapeur», où les gens utilisent des vaporisateurs semblables à ceux des cigarettes électroniques, seraient illégaux.
Les libéraux ont indiqué qu'ils vont aussi redéposer une loi pour bannir les produits de tabac aromatisés, dont plusieurs sont ciblés pour la vente auprès des adolescents. Cette loi mènerait aussi à l'interdiction de la vente de cigarettes au menthol.
L'industrie du tabac aura jusqu'à deux ans pour retirer les cigarettes au menthol du marché.
Une autre loi réintroduite par les libéraux forcerait les restaurants et les épiceries ayant plus de 20 points de vente en Ontario à dévoiler le nombre de calories sur leurs menus ou sur des tableaux d'affichage.