Pendant toute cette semaine d'une tournée dite «provinciale», la première ministre Wynne s'est éloignée seulement qu'une demi-journée à plus de 100 km de son bureau.

L'Ontario de Kathleen Wynne

CHRONIQUE - COLLABORATION SPÉCIALE / ​Le gouvernement libéral à Queen's Park a manqué une belle occasion de prendre le pouls des régions, cette semaine.
La première ministre Kathleen Wynne a fait une tournée «de tout l'Ontario» pour vendre son plan économique à des dirigeants d'entreprises et municipaux. Elle s'est rendue à Brampton, Brantford, Burlington, Hamilton, Mississauga et Oakville. Et puis, un après-midi à Thunder Bay...
Pendant toute cette semaine d'une tournée dite «provinciale», la chef libérale et députée de Toronto s'est éloignée seulement qu'une demi-journée à plus de 100 km de son bureau.
Aucun arrêt à Ottawa, où les autorités municipales attendent toujours un engagement clair de la province pour le financement de la deuxième phase d'un important projet de train léger. Aucun arrêt à Sudbury, où la communauté artistique francophone aimerait un signal d'encouragement pour le financement d'un projet de Place des arts. Aucun arrêt à Windsor, où l'économie demeure fragile.
Pourquoi pas Attawapiskat aussi?
Sans annoncer de grands investissements, Mme Wynne aurait quand même pu profiter de sa tournée pour se rendre dans les régions de la province qu'elle visite moins souvent, ne serait-ce que pour écouter les préoccupations de leurs habitants et leur dire qu'ils sont importants aux yeux de son gouvernement.
L'auteur est producteur et premier rédacteur d'#ONfr. Retrouvez son équipe sur le web au tfo.org/onfr et sur les ondes de TFO les jeudis à 20h50.