Le Bataclan a été parmi les endroit ciblés, vendredi, à Paris.

L'Irak avait averti la coalition d'une possible attaque de l'ÉI

Des services de renseignement irakiens auraient averti jeudi les pays de la coalition aérienne dirigée par les États-Unis d'une attaque imminente du groupe armé État islamique (ÉI).
Le renseignement irakien a affirmé que le chef du groupe, Abu Bakr al-Baghdadi, a ordonné l'attaque sur les pays de la coalition qui les combat en Irak et en Syrie, ainsi que sur l'Iran et la Russie, «par des bombardements, des assassinats ou des prises d'otages dans les prochains jours».
Six hauts responsables du renseignement irakien ont corroboré ces informations, et quatre d'entre eux ont affirmé avoir averti la France spécifiquement d'une possible attaque.
Un journaliste de l'Associated Press a vu une copie de la note, dimanche.