L'entraîneur-chef de l'Intrépide de Gatineau, Guy Desjardins.

L'Intrépide termine au dernier rang

L'Intrépide de Gatineau espérait connaître des jours meilleurs après avoir terminé au dernier rang de la Ligue midget AAA du Québec la saison dernière. L'arrivée de plusieurs nouveaux joueurs et également d'un nouvel entraîneur-chef n'aura cependant rien changé.
Les Gatinois ont disputé leur dernier match de la saison au Complexe Branchaud-Brière dimanche après-midi. Ils se sont inclinés 5-2 devant les Forestiers d'Amos.
Et même s'il reste encore deux matches à disputer à l'étranger en fin de semaine prochaine, l'Intrépide (11-23-6) est déjà assuré de terminer dans la cave du classement pour une deuxième saison consécutive. L'édition 2013-2014 menée par Guy Desjardins a amassé 28 points jusqu'à présent. L'édition 2012-2013 menée par André Cayer avait récolté 33 points.
Trop tôt pour faire le bilan
Même si son club est officiellement éliminé des séries éliminatoires et qu'il s'agissait du dernier match local de la campagne, Guy Desjardins a indiqué qu'il était trop tôt pour faire le bilan de la saison. L'entraîneur était irrité de répondre aux questions sur le sujet.
«Je me fous qu'on soit éliminé. Je ne résumerai pas la saison tant qu'elle ne sera pas finie. Ça serait irrespectueux pour les joueurs.»
Lors de son embauche au mois de mai dernier, Desjardins ne s'était pas fixé d'objectif particulier en termes de victoires et de défaites. En prenant les commandes de l'équipe, il recherchait cependant certains éléments bien précis.
«Les victoires et les défaites, ce n'est qu'un aspect du jeu. Je veux me concentrer sur la façon dont nous allons jouer. Quand nous rentrerons au Complexe Branchaud-Brière en août, je veux que nos joueurs soient habités par un sentiment de fierté. Quand tu es déterminé et passionné, tu trouves les moyens d'obtenir de l'énergie pour réussir», avait-il dit lors de la journée de sa nomination.
Hier, l'entraîneur n'avait rien à reprocher à ses joueurs par rapport à cette entrée en matière.
«Nous avons joué avec énergie et passion en fin de semaine même si nous étions éliminés. Le problème, c'est que notre énergie ne va pas toujours au bon endroit. Tout le monde dans cette équipe est ici pour jouer en ce moment. Par contre, des fois, nos émotions nous amènent de l'intensité négative.»
Plombés par l'indiscipline
Les 12 pénalités décernées à l'Intrépide hier ont notamment amené les Forestiers à marquer quatre fois en avantage numérique. Joey Brennan et Alexandre Miron ont aussi marqué les deux buts des Gatinois pendant des attaques massives.
La veille, l'Intrépide avait remporté son premier match en 2014 avec un gain de 3-2 contre ces mêmes Forestiers. La victoire mettait fin à une vilaine séquence de neuf défaites consécutives.
Comme c'est arrivé souvent pendant la dernière campagne, l'Intrépide a utilisé ses deux gardiens hier. Louis-André Jalbert a cédé sa place à Sébastien Sabourin au début de la troisième période avec un pointage de 4-1. Les Gatinois ont dominé la rencontre 42-33 au chapitre des tirs, mais le gardien Mathieu Bélanger-Hudon a frustré plusieurs joueurs de l'Intrépide avec des arrêts époustouflants.
Officiellement, la saison de l'Intrépide est terminée au Complexe Branchaud-Brière, mais dans les faits, il y aura au moins un autre match alors que l'équipe devra maintenant se rabattre sur les qualifications au tournoi de la Coupe Dodge. Il s'agit d'une phase de consolation pour les équipes écartées des séries éliminatoires.
L'Intrépide a remporté son dernier match des séries en 2012. Le club n'a pas gagné une série depuis la demi-finale de 2008.