L'Intrépide rate sa chance d'éliminer les Riverains

Personne n'a dit que ce serait facile.
Si l'Intrépide de Gatineau tient réellement à causer une grosse surprise, en éliminant une des puissances de la Ligue midget AAA du Québec, il devra se battre jusqu'à la fin.
Lundi, au Complexe Branchaud-Brière, les joueurs de Martin Lafleur avaient une première opportunité d'envoyer en vacances les Riverains du Collège Charles-Lemoyne. 
Ils pouvaient gagner cette série trois-de-cinq en quatre matches et ainsi terminer le travail devant leurs partisans.
Ça ne s'est pas passé ainsi. Comme ce fut souvent le cas, depuis le début de la série, les Riverains ont bombardé le filet défendu par Jérémie Lefebvre.
Cette fois, ils ont trouvé le fond du filet. Ils l'ont emporté 5-2, forçant par le fait même la tenue d'une cinquième et ultime rencontre.
Elle sera présentée mercredi soir sur leur patinoire, au Sportium de Sainte-Catherine.
Lafleur ne veut surtout pas que ses joueurs prennent la route avec le caquet bas. « Premièrement, si quelqu'un avait prédit avant le début de la série qu'on se rendrait jusqu'au match numéro cinq... Peu de gens auraient parié sur Gatineau pour se rendre jusque-là. Déjà, là, nous n'avons pas le droit d'être déçus », lance-t-il.
« Une fois rendu là-bas, tout pourra arriver. Il suffira d'avoir confiance en nos moyens », ajoute-t-il.
Son vis-à-vis, Guillaume Latendresse, affiche la même prudence. Pas question pour lui de s'emballer et de se donner l'étiquette de favori, soudainement, parce que le dernier match sera disputé à la maison.
« Au niveau midget AAA, à l'âge de nos joueurs... Je ne sais pas trop à quel point ça nous confère un avantage. Dans un building junior comme Guertin, avec 3000 personnes dans les gradins, ça peut devenir intimidant un peu. Chez nous, c'est différent », dit l'ancien joueur du Canadien de Montréal et des Sénateurs d'Ottawa.
Du côté de l'Intrépide, la présence de Lefebvre sera à coup sûr rassurante. Le gardien originaire de L'Ange-Gardien fut, sans l'ombre d'un doute, le joueur le plus constant de son équipe jusqu'ici.
Lundi, il a effectué 17 arrêts dans la première période. Treize autres dans la deuxième. Même si le troisième tiers fut à l'avantage de l'Intrépide, il a quand même complété sa soirée de travail avec 38 arrêts sur 43 lancers.
« Nous avons plusieurs petits soucis en ce moment, mais notre gardien n'en fait vraiment pas partie », assure Lafleur.
« Leur gardien a fait une méchante job depuis le début de la série. Il faut lui donner crédit, note pour sa part Latendresse. Il aurait été facile pour nos gars de baisser les bras dans les deux dernières parties. Ils ont lancé, lancé, lancé et ils n'étaient pas capables de marquer. Ils ont gardé la tête haute, ils ont continué à bien jouer. C'est le fun pour nous autres. »
Simoneau, top shape
Lefebvre a été le joueur le plus constant de son équipe depuis le début de la série, mais il n'a pas été le meilleur, hier soir. Ce titre revient à l'attaquant Xavier Simoneau. L'attaquant de Saint-André-Avellin était partout sur la glace.
Pourtant, en début de journée, on se demandait si sa santé lui permettrait de prendre part à cette rencontre. Il avait été victime d'un coup sournois après un coup de sifflet, dans le match précédent.
« Je suis correct pour jouer, assure-t-il. C'est certain que dans les séries, c'est plus tough. On se fait plus frapper. Je suis quand même correct pour jouer. Top shape. »
Simoneau a marqué le premier but de son équipe, en première période.
Il a obtenu quelques belles chances, dont une échappée lors d'une infériorité numérique. 
« Même si j'avais mal, ça ne changeait rien. Si un dénommé Claude Giroux peut jouer blessé en séries, je peux le faire aussi. »
L'autre a été inscrit par Gabriel Nolet, en troisième.
Dans le camp des Riverains, Félix-Antoine Marcotty a réussi un doublé.