L'Intrépide de Gatineau a dominé le Phénix d'Esther-Blondin 4-0, dimanche.

L'Intrépide blanchit le Phénix

Martin Lafleur a senti le besoin d'interrompre une séance d'entraînement, la semaine dernière. Ses joueurs avaient besoin d'un petit rappel à l'ordre.
«Les gars se font dire à gauche et à droite qu'ils connaissent un bon début de saison. Durant l'entraînement, j'avais comme l'impression qu'ils commençaient un peu trop à y croire. Je les ai réunis et je leur ai parlé des Indians de Cleveland. Quand on sera rendus à leur niveau, on pourra dire qu'on connaît une bonne séquence», raconte l'entraîneur-chef de l'Intrépide de Gatineau.
Les Indians viennent d'établir un record de la Ligue américaine de baseball en remportant 22 parties d'affilée. Quatre petits gains de plus et ils fracassaient le record pour la plus longue série victorieuse des majeures. Une série qui a été établie en 1916, s'il-vous-plaît.
Le message de Lafleur été bien reçu, visiblement.
Dimanche, au Complexe Branchaud-Brière, l'Intrépide accueillait une formation qui connaît un début de saison difficile, le Phénix d'Esther-Blondin. C'était, possiblement, un match piège.
Le club a réagi comme il devait réagir. Il a dominé le match d'un bout à l'autre, pour signer une victoire de 4-0.
Cette victoire propulse Gatineau au sommet du classement général de la Ligue midget AAA du Québec - à égalité avec les Cantonniers de Magog.
Les attaquants William Dagenais, Hendrix Lapierre et Connor Romain ont mené l'attaque gatinoise en inscrivant deux points chacun.
Lapierre et Romain luttent pour le sommet du classement des marqueurs de la ligue.
C'est cependant le rendement en défensive qui plaît particulièrement à l'entraîneur.
Le gardien Alexandre Groleau a bien effectué deux ou trois arrêts importants et pas faciles. Il a certainement été plus occupé que ça. Il n'a eu qu'à stopper 10 rondelles, en tout, pour réussir le jeu blanc.
«Nous avons mis l'accent sur certaines choses. Une de ces choses, c'est l'engagement de tous en zone défensive. Nous voulons d'abord être une formation dure à affronter. Pour cela, il faut que tout le monde soit bien engagé dans notre territoire. C'est quelque chose que nous avons vu aujourd'hui», pense Lafleur.
Joueur de la semaine
D'ailleurs, avant le match, l'autre gardien de l'Intrépide, Jérémie Lefebvre, a été honoré. Il a mérité le titre de joueur défensif par excellence de la dernière semaine au Québec.
Après trois parties, il n'a toujours pas subi la défaite. Il présente un taux d'efficacité de 94,5 %.
«C'est le fun, tout ça, mais c'est grâce aux gars qui sont en avant. Les défenseurs font une super bonne job. On marque des buts. Ça nous aide», résume le jeune homme.
«Nous connaissons un bon début... Mais ça reste un début. Il nous reste bien des matches à jouer. Nous avons encore beaucoup de choses à prouver», ajoute-t-il.
L'Intrépide subira un autre test, la fin de semaine, prochaine, lors de son premier déplacement de la saison. Il se rendra en Abitibi pour affronter les Forestiers d'Amos à deux occasions.
Il faudra voir si les blessés Matthieu Gagnon, Mikaël Martel et Jack Seymour seront en mesure de faire le voyage.