Le Phénix est parvenu à inscrire 3 buts en infériorité numérique vendredi contre l'Intrepide.

L'Intrépide battu par son avantage numérique

N'ajustez pas vos lunettes. Vous avez bien lu le titre!
Le Challenge CCM de la Ligue midget AAA du Québec ne peut pas arriver assez vite pour l'Intrépide de Gatineau. Finaliste du tournoi disputé au Complexe Branchaud-Brière l'an dernier, l'Intrépide ne sera pas fâché de remettre les compteurs à zéro dans cette classique annuelle.
Les Gatinois connaissent une saison difficile sur la glace. Vendredi soir, ils ont vécu d'autres moments frustrants face au Phénix du Collège Esther-Blondin. Dans un match où il semblait en parfait contrôle, l'Intrépide a été battu par son propre... avantage numérique.
Pas une. Pas deux, mais bien trois fois, leurs adversaires ont compté pendant que l'équipe outaouaise évoluait avec un joueur de plus sur la patinoire. Et quand la chaîne a débarqué, le match a basculé. Le Phénix est sorti vainqueur par la marque de 7-2. Le pointage n'est nullement un indicateur de la partie.
À preuve, l'Intrépide menait 1-0 après une période grâce à un but de Xavier Simoneau, le seul qui a pu inscrire un but en 10 occasions de supériorité numérique. Après deux périodes, le Phénix avait pris les devants 2-1 même s'il était dominé 30-15 au chapitre des tirs. Les buts des visiteurs sont cependant survenus dans des moments clés.
Le Phénix a compté son premier but en infériorité numérique dans la première minute de la deuxième période, puis ajouté son deuxième but dans les mêmes circonstances dans la dernière minute de la même période. Comme si ce n'était pas assez, il a répété le même exploit dans la première minute de la troisième période. L'Intrépide venait d'être assommé.
Les visiteurs ont ajouté deux buts sur l'attaque massive dans le dernier vingt. David Marcotte a finalement pu percer Marc-Anthony Lambert en fin de match. Le gardien visiteur a affronté 40 tirs dans la victoire. Mikaël Foucher a pour sa part effectué 24 arrêts devant la cage gatinoise.
L'analyse de l'entraîneur-chef Martin Lafleur était simple après le match. « Nos unités spéciales nous ont coûté la partie. Nous perdions 2-1 après deux périodes avec un avantage de 30-15 dans les tirs. Nous aurions dû être plus en contrôle. Nous avons manqué d'opportunisme et quand ils ont marqué leur premier but en désavantage numérique, nous avons manqué de concentration. Nous avons perdu nos repères. »
À forces égales, Lafleur pouvait difficilement être plus satisfait de ses joueurs après deux périodes. « Nous n'avions rien donné. Ils ont tiré sept fois en deuxième période, mais seulement trois fois à cinq contre cinq. Leurs chances sont toutes survenues pendant qu'ils étaient en punition... »
Pour le Phénix (11-9-3), deux joueurs ont fait très mal à l'Intrépide. Xavier Parent a inscrit deux buts et ajouté deux passes. Comme Parent, Samuel Poulin a aussi compté en désavantage numérique. Il a récolté trois points. Les deux attaquants de 15 ans feront les délices des recruteurs dans le Challenge CCM de Gatineau la semaine prochaine. Anthony Morin, l'autre joueur à avoir compté en infériorité numérique, a complété le match avec deux buts et trois points.
L'Intrépide (5-17-2) jouera un dernier match à domicile dimanche contre les Forestiers d'Amos avant d'amorcer son Challenge CCM contre Cole Harbour mercredi soir. Le capitaine Alexandre Gagnon, membre de l'équipe finaliste de l'an dernier, a hâte de revivre l'expérience.
« Nous devons prendre le Challenge comme une étape dans notre saison. Il faut s'en servir pour progresser comme équipe afin de pouvoir atteindre notre vitesse de croisière à temps pour les séries. On recommencera à zéro. Il faudra éviter de répéter les mêmes erreurs que ce soir. À cinq contre cinq, nous avons été dominants. Sur l'attaque massive, nous avons effectué des jeux risqués qui ont occasionné des surnombres. »