L'ancien conseiller municipal gatinois et président de la STO, Patrice Martin, est sain et sauf.

L'ex-conseiller Patrice Martin était parmi les otages au Mali

L'ancien conseiller municipal gatinois Patrice Martin a été libéré de la prise d'otage survenu dans un hôtel de Bamako, au Mali, vendredi.
Des proches ont confirmé que M. Martin avait été secouru et qu'il était sain et sauf, vendredi midi, heure d'Ottawa.
Environ 170 personnes ont été prises à partie dans à l'Hôtel Radisson de Bamako, par des djihadistes maliens. 
Patrice Martin occupe aujourd'hui le poste de greffier principal adjoint responsable des associations interparlementaires au Parlement canadien.
Il a été placé sous la protection de l'ambassade du Canada, qui coordonne son retour au pays.
Dans court communiqué, vendredi, la porte-parole de la Société de transport de l'Outaouais (STO), Céline Gauthier, a transmis le soulagement de son équipe de savoir que M. Martin, ex-président de l'organisme, était sain et sauf.
«C'est avec stupeur que la STO a appris par le biais des médias que l'ancien conseiller municipal de la Ville de Gatineau et ancien président de la Société, Patrice Martin, était au nombre des personnes prises en otage ce matin dans un hôtel de Bamako au Mali mais qu'il serait sain et sauf et actuellement sous la protection de l'Ambassade du Canada», mentionne-t-elle.
M. Martin a assumé la présidence de la STO du 11 août 2008 au 12 novembre 2013.