«On doit aussi se demander quelles sont les implications (du bilinguisme officiel) dans les autres secteurs de la ville d'Ottawa, a lancé Andrew Leslie. On pourrait peut-être commencer ici? C'est une idée.»

Leslie chargé des relations canado-américaines

Le député fédéral d'Orléans, Andrew Leslie, prend du galon pour devenir un joueur clé dans les relations diplomatiques entre le Canada et les États-Unis.
À moins de deux jours de l'assermentation du nouveau président américain Donald Trump, le premier ministre Justin Trudeau vient de le nommer secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.
M. Leslie, qui est actuellement whip en chef du gouvernement, assumera ses responsabilités de secrétaire parlementaire à compter du 30 janvier 2017. Son successeur comme whip en chef du gouvernement doit être annoncé au cours des prochains jours.
Rôle déterminant
Dans son nouveau poste, l'ancien-général à la retraite  jouera un rôle déterminant en nouant des liens avec la nouvelle administration américaine.Le premier ministre Trudeau a indiqué qu'il comptait sur «son expérience» et «ses relations» pour réussir dans ses nouvelles fonctions.
«Je remercie Andy de son travail remarquable comme whip en chef du gouvernement. Je suis ravi qu'il ait accepté le rôle de secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères et plus particulièrement la responsabilité de la relation Canada-É.-U. Je sais que ce lieutenant-général à la retraite, qui a cumulé des années d'expérience de travail avec les É.-U., possède les relations et l'expérience nécessaires pour aider à établir un dialogue constructif avec la nouvelle administration des É.-U.», a indiqué le premier ministre Trudeau, par voie de communiqué émis mercredi.
À l'ambassade américaine
Par ailleurs, alors que l'ambassadeur américain à Ottawa Bruce Heyman s'apprête à quitter ses fonctions mercredi, la chargée d'affaires Elizabeth Moore Aubin assumera les responsabilités jusqu'à la nomination d'un nouvel ambassadeur.