Les yeux sur le chantier, pas sur le cellulaire

La distraction, la vitesse et le talonnage sont les trois principales causes des accidents de la route sur les chantiers du ministère des Transports du Québec (MTQ).
La Sûreté du Québec et le MTQ profitent encore une fois de la période des vacances estivales - la saison des cônes orange - pour rappeler aux automobilistes d'être attentifs à l'approche des chantiers de construction, sur les routes. Selon le MTQ, 41% des accidents avec blessés sur les chantiers routiers sont provoqués par des conducteurs distraits. L'utilisation du téléphone cellulaire au volant figure toujours au sommet de la liste des sources de distractions.
Les excès de vitesse sont aussi une source importante de collisions et d'incidents fâcheux. «Les automobilistes semblent 's'habituer' à la présence de cônes orange et de signalisation avertissant l'approche d'un chantier, explique le sergent Marc Tessier, de la SQ. Ils finissent par ne plus prendre les précautions nécessaires pour assurer la sécurité des travailleurs et des autres utilisateurs de la route.»
Le bilan sur les chantiers s'améliore depuis 2011, alors que la SQ note une diminution de 400 accidents à l'échelle provinciale. Même s'il n'y a pas de travaux pendant la nuit, et que les cônes et les réductions de voie sont toujours en place, la limite de vitesse demeure tout aussi diminuée.
Le montant des contraventions double lors d'une infraction en zone de réfection ou de construction, sur la voie publique. «Nous avons donné 203 contraventions depuis le début de la saison, en Outaouais, explique M. Tessier. Et nous ne sommes qu'au début du mois de juillet.»
Ces 203 contraventions ont été données sur les routes provinciales, et ne comprennent pas les statistiques des autres corps policiers de la région.