L'industrie des arts de la scène a connu une croissance de l'assistance et de ses revenus l'an dernier.

Les spectacles québécois attirent et rapportent plus

Grâce surtout aux spectacles québécois de variétés, l'industrie des arts de la scène a connu à la fois une croissance de l'assistance et des revenus de la billetterie, l'an dernier.
L'Institut de la statistique du Québec révèle en effet jeudi que l'assistance a crû de 2% et les revenus de billetterie de 4% en 2014. Et cela est dû principalement aux spectacles québécois de variétés.
En nombre, ce sont 6 800 000 spectateurs qui ont assisté à 17 100 représentations payantes en arts de la scène. Les revenus de billetterie ont atteint 238 millions $.
Autre bonne nouvelle pour l'industrie: la part des spectacles québécois dans l'ensemble est aussi en croissance par rapport à l'année précédente. Les spectacles québécois ont ainsi représenté 83% de l'ensemble des représentations, 77% de l'assistance et 71% des revenus de billetterie. On retrouve 24 spectacles québécois dans les 25 spectacles les plus fréquentés.
Les spectacles d'humour sont toujours aussi populaires, avec 1 700 000 entrées. L'assistance a crû de 68% en trois ans.
Le théâtre et la chanson ont toutefois écopé. Le théâtre a enregistré 1 500 000 entrées, la chanson 1 600 000, soit leur plus faible résultat depuis 2004.
La chanson francophone affiche même une baisse de 23%, alors que la chanson anglophone en affiche une de 4%.