Avec les Astros l'an passé, Érik Bédard a présenté une fiche de 4-12 malgré une MPM respectable de 4,59.

Les Rays offrent une «chance de gagner» à Érik Bédard

Érik Bédard est officiellement devenu un membre des Rays de Tampa Bay, vendredi, ce qui pourrait lui permettre de poursuivre sa tournée des clubs de la division Est de la Ligue américaine s'il se taille un poste au camp d'entraînement.
Le gaucher de 34 ans originaire de Navan a paraphé un contrat des ligues mineures assorti d'une clause qui lui permettra d'empocher 1,15 mlllion $, plus des primes reliées à la performance, s'il joue dans les majeures. À la fin du camp d'entraînement, il aura aussi la possibilité d'être libéré si jamais les Rays n'ont pas de place pour lui sur leur alignement.
« Il y avait une couple d'autres équipes qui ont manifesté de l'intérêt, mais pour moi, les Rays représentaient la meilleure option. Ils m'offrent la meilleure chance de gagner, et c'est toujours plus le 'fun' quand tu te retrouves sur une équipe gagnante », a-t-il confié au Droit vendredi, lorsque joint à Fort Myers, où a lieu le camp des Rays.
Bédard venait de passer avec succès son examen médical et l'équipe avait annoncé officiellement sa mise sous contrat. Il aura la chance lors de la Ligue des Pamplemousses de s'assurer du poste de cinquième partant dans la rotation, vu que Jeremy Hellickson se remet d'une opération au coude.
« Tout va dépendre de comment je vais faire au camp, ils ne m'ont pas fait de promesses. Je vais viser ce poste de cinquième partant mais si jamais ça ne marche pas et qu'il y a une ouverture dans l'enclos des releveurs, je suis aussi ouvert à cette possibilité », a dit celui qui a été utilisé quelques fois comme releveur la saison dernière à Houston.
« Il est un gars que nous avons aimé par le passé, et nous avons hâte de l'amener ici et d'apprendre à mieux le connaître, a dit le vice-président exécutif des opérations baseball des Rays, Andrew Friedman, à MLB. com. Il va venir lutter pour le poste de cinquième partant. Je ne sais pas comment les choses vont tourner, mais il est aussi un candidat à un poste de releveur. »
Avec les Astros l'an passé, l'ancien des Orioles, des Mariners, des Red Sox et des Pirates a présenté une fiche de 4-12 malgré une MPM respectable de 4,59. Son attaque ne lui donnait pas souvent des coussins pour travailler, et sa relève a aussi bousillé quelques avances.
« C'est certain qu'avec Evan Longoria en tête, l'attaque ici est supérieure. Et avec un closer comme Grant Balfour, la relève est bien nantie aussi. J'ai quand même bien aimé pour année à Houston, où j'étais le plus vieux joueur de l'équipe - les gars m'appelaient Gramps (pour grand-père) - et le plus haut salarié à la fin de l'année. Ça va être différent à Tampa, il y a quelques gars plus vieux que moi, comme le receveur Jose Molina (38 ans) », notait Bédard.
Celui-ci aime l'idée de jouer dans un stade couvert, le Tropicana Field, où il a souvent bien fait du temps qu'il était avec les Orioles et lors de son court séjour avec les Red Sox. Le retour dans la forte division Est de l'Américaine, où on retrouve ses deux anciens clubs ainsi que les Yankees et les Blue Jays, ne l'effraie pas.
« Il y a de bons clubs, mais ça veut juste dire qu'il faut faire un peu plus de scouting et afficher un peu plus de constance, c'est tout », ajoute le vétéran de 12 saisons dans les majeures, qui a une fiche en carrière de 67-76 (MPM de 3,94).