Elio Pagliarulo

Les liens mafia-constructeurs confirmés par un ami des Catania

Un homme d'affaires qui affirme avoir été kidnappé et battu parce qu'il devait de l'argent à Paolo Catania, Élio Pagliarulo, a confirmé lundi devant la Commission Charbonneau le versement d'une commission au crime organisé par les entreprises de construction.
Selon lui, l'entreprise de construction F. Catania versait des redevances de cinq pour cent sur la valeur de ses contrats publics au crime organisé, par l'entremise d'un intermédiaire entre le clan des Rizzuto et les entrepreneurs en construction. Le pizzo était payé au club social Consenza.
M. Pagliarulo a été un ami de Paolo Catania pendant plusieurs années. Il a connu les Catania, Frank et Paolo, en partageant avec eux une entreprise de prêts usuraires, en plus de son entreprise légitime de pâtisserie.
Au bout de quelques années, l'entreprise a perdu de l'argent et Paolo Catania a voulu être remboursé par M. Pagliarulo, bien que tous les partenaires aient perdu de l'argent. M. Pagliarulo a lui-même fait faillite et ne pouvait payer.
C'est alors que les menaces ont commencé, jusqu'à être kidnappé et battu pendant trois heures. L'homme d'affaires a porté plainte à la police. En bout de course, les accusations ont été abandonnées, puisqu'il s'agissait de confronter sa parole à celle de M. Catania.