Jason Horvath s'est tourné vers la LHJMQ lorsqu'il n'a pas été repêché par une équipe de la LHO.

Les grands paris de Jason Horvath

Le Challenge CCM de la Ligue de hockey midget AAA du Québec est l'endroit prisé pour évaluer les meilleurs espoirs du prochain repêchage de la LHJMQ. Pendant cinq jours, ils se retrouvent tous sous le même toit au Complexe Branchaud-Brière de Gatineau.
Les recruteurs ont surtout les yeux braqués sur les joueurs de 15 ans, mais il y a toujours des joueurs de 16 ans « tombés entre les craques » qui parviennent à retenir leur attention.
Parmi ceux-ci, Jason Horvath arrive au sommet de la liste. Le défenseur de l'Intrépide de Gatineau est nouveau en Outaouais. L'année dernière, le Franco-Ontarien de Russell était déménagé à Toronto pour se joindre à la puissante équipe midget AAA des Marlies. Trois de ses coéquipiers finalistes de la OHL Cup ont été repêchés en première ronde dans la Ligue de l'Ontario (LHO) : Danil Antropov, Akil Thomas et Allan McShane.
Malgré des statistiques intéressantes de 19 points en 45 matches, le défenseur de 6'0'' et 192 livres n'a pas eu la même veine. Il n'a pas été repêché du tout. Souhaitant obtenir une deuxième chance de percer au hockey junior majeur, il est revenu dans la région pour s'installer à Gatineau.
Avec l'Intrépide, il a déjà accumulé 19 points en 21 matches. « C'est le meilleur joueur de 16 ans non repêché dans le tournoi », signale le recruteur Jérôme Bérubé, de Hockeyprospect.com. Même si le prochain repêchage sera dominé par des joueurs de 15 ans, Jason Horvath devrait trouver preneur dans les trois rondes selon Jacques Carrière, recruteur gatinois des Screaming Eagles du Cap-Breton.
« Après Xavier Simoneau, il est sûrement le meilleur espoir de l'Intrépide. Il a un bon gabarit et il est capable de jouer la game physique. Il patine bien. Il est très bon pour transporter la rondelle. L'offensive fait partie de son jeu. »
Malgré son nom anglophone, Jason Horvath a fait toutes ses études en français à Embrun. Cette année, il s'est inscrit à la polyvalente Nicolas-Gatineau. Plus que jamais, il pense que le sacrifice de son déracinement vaut le coup.
« Il y a beaucoup de joueurs admissibles au repêchage de la OHL. J'ai beaucoup appris à Toronto l'an dernier, mais je n'ai pas été repêché. Par contre, mon exil m'a aidé dans mon développement et je connais une bien meilleure saison. La ligue midget AAA du Québec est plus forte et bien plus physique qu'en Ontario. Il y a plusieurs équipes midget AAA en Ontario et le produit est dilué. Je pense que la ligue du Québec va mieux me préparer à passer au prochain niveau. C'est ce que je veux. »
Sans relation avec l'attaquant Bo Horvat des Canucks de Vancouver, Jason Horvath espère que ses multiples détours le mèneront dans la même ligue que celui qui n'a pas de « H » à la fin de son nom de famille.
« Mon rêve était de jouer dans la LHO. Maintenant, c'est la LHJMQ. Les deux ligues mènent au prochain niveau. Et dans le fond, c'est mon objectif. »
Chez l'Intrépide, on se considère chanceux d'accueillir le joueur qui a joué son hockey mineur avec le Wild de l'Est ontarien. « Il est un de nos meilleurs depuis le début de l'année. Il avait des qualités offensives évidentes, mais il a travaillé fort pour améliorer son jeu défensif. S'il veut accéder au niveau supérieur, il lui fallait devenir un défenseur plus complet », signale son entraîneur, Martin Lafleur.
Il n'est pas toujours évident pour un jeune hockeyeur de vivre dans ses valises pour jouer au hockey. Dans le cas de Jason Horvath, ce deuxième déplacement en deux ans s'annonce toutefois payant.
L'Intrépide a survécu au « groupe de la mort »
L'aventure du Challenge CCM de la Ligue de hockey midget AAA du Québec se poursuivra pour l'Intrépide de Gatineau. In extremis, il a survécu au « groupe de la mort » du tournoi en comptant deux buts dans les dernières minutes de jeu vendredi soir.
Deux buts qui ont fait toute la différence. Les Gatinois avaient besoin d'une victoire par quatre buts pour passer à la ronde éliminatoire. Quand Tristan Belliveau et Mathieu Gagnon ont marqué avec moins de trois minutes à écouler au tableau, ils ont permis à l'Intrépide de vaincre les Riverains du Collège Charles-LeMoyne 4-0.
C'était la jubilation quand Gagnon a compté ce quatrième but si vital. Pour la recrue de 15 ans, c'était son troisième du match. Il a aussi fourni une passe sur le but de Belliveau. Grâce à sa contribution offensive, l'Intrépide peut toujours espérer accéder à la finale comme l'an dernier.
« C'est un sentiment incroyable de connaître ce genre de match dans un moment aussi crucial. J'ai été bien servi par mes coéquipiers Alex Gagnon et Xavier Simoneau », a dit l'étoile du match.
Cet Alex Gagnon, c'est son frère. Il a récolté trois passes dans la victoire. Devant le filet, Mikaël Foucher a réalisé 26 arrêts pour permettre à ses coéquipiers de rêver à cette victoire inespérée. Quand l'Intrépide a fait 3-0 avec 3:09 à faire au match, l'entraîneur-chef Martin Lafleur a demandé un temps d'arrêt pour expliquer à ses joueurs que ça prenait quatre buts pour passer au tour suivant. « Jusqu'à ce moment, les joueurs n'étaient au courant de rien. Nous avons parlé de la stratégie à employer pour retirer le gardien. Finalement, nous n'avons pas eu besoin de le faire ! »
Mathieu Gagnon a dit que les morceaux sont tombés en place quand il a su qu'il fallait un autre but. « C'est là que les petits détails du match ont pris tous leurs sens. Nous avons réalisé à quel point le match était important. Le Challenge nous a soulevés depuis le début. C'est une belle façon de relancer notre saison », a dit celui qui aura percé Tommy Da Silva trois fois alors qu'il est le meilleur espoir chez les gardiens de 15 ans au Québec.