Les Grands Feux se dérouleront dorénavant sur les rives de la rivière des Outaouais.

Les Grands Feux quittent le lac Leamy

L'information circulait officieusement depuis quelque temps déjà sur les berges de la rivière des Outaouais. Elle a été confirmée hier par l'organisation des Grands Feux du Casino du Lac-Leamy : le festival pyrotechnique plantera sa barge au coeur de la rivière, en face du Musée canadien de l'histoire, à compter du 2 août prochain.
«Nous passons d'un grand événement à un événement grandiose», a résumé sans artifice le président de l'événement, Claude Hamelin.
La jauge de spectateurs permise aux abords du lac Leamy devenait trop restreinte, ne pouvant contenir plus de 20 000 spectateurs.
Forte de son succès depuis sa création en 1996 et des spectacles pyrotechniques présentés à guichets fermés, l'organisation a décidé de se donner les moyens de passer à l'étape supérieure en «secouant l'événement», selon les termes de M. Hamelin. Un changement qui n'est pas sans rappeler le transfert des Grands Feux Loto-Québec du parc de la Chute-Montmorency au fleuve Saint-Laurent, à Québec.
Embras(s)er le tourisme
«Je crois fermement que nous pouvons nous démarquer davantage dans l'industrie touristique de la région», a défendu le directeur tout en rappelant que les Grands Feux du Casino du Lac-Leamy ont déjà accueilli 1,5 million de spectateurs depuis leur création en 1996 ce qui a engendré, selon ses estimations, une centaine de millions de dollars en retombées économiques dans la région.
En se rapprochant du centre névralgique en tourisme d'Ottawa-Gatineau, il vise désormais 50 000 spectateurs par soir grâce au nouvel accueil du Musée canadien de l'histoire. De son côté, le musée nouvellement rebaptisé et sujet à de nombreuses controverses compte bien tirer partie de la popularité des Grands Feux.
Son directeur Mark O'Neill évoque un nouveau dynamisme à exploiter pour l'institution qu'il dirige et mise sur une campagne de promotion conjointe avec les Grands Feux pour faire parler de ses expositions. «C'est important de replacer le musée sur la scène culturelle de la région», a-t-il défendu en entrevue.
Le Casino du Lac-Leamy a quant à lui renouvelé sa position de commanditaire en titre pour les trois prochaines années. Aucun changement de nom n'est à prévoir suite à ce déménagement.
L'admission générale sur les berges balisées du musée (entre le pont Alexandra et la piste cyclable) est désormais fixée à 5 $ et la présentation des feux d'artifice sera devancée à 21 h 15, les soirs de compétition, afin de minimiser l'impact sur les résidents des alentours.
Les organisateurs des Grands Feux n'ont pas caché l'aspect transitoire des spectacles cette année. Plusieurs aspects techniques restent encore à déterminer, notamment la possibilité que le public syntonise la musique des spectacles sur une chaîne radiophonique.
Cette 19e édition devrait définir les suivantes, et l'on n'écarte pas la possibilité d'élargir l'événement en installant de nouvelles estrades payantes.