Gabriel Vermette est le seul vétéran des Gee Gees.

Les Gee Gees déjà en séries

Le retour du programme de hockey masculin a connu beaucoup plus de succès que prévu à l'Université d'Ottawa.
La preuve, c'est qu'avec une équipe constituée de 24 recrues et d'un seul vétéran - l'ancien de l'Intrépide de Gatineau Gabriel Vermette - la troupe de Patrick Grandmaître a amassé 35 points en 28 matches en vertu d'un dossier de 15-8-5. Pour mettre les choses en perspective, les Gee Gees ont terminé leur saison sur un pied d'égalité avec les Ravens de l'Université Carleton et les Patriotes de l'Université du Québec à Trois-Rivières. Il a fallu procéder à des bris d'égalité pour départager les trois équipes. Là-dessus, c'est Carleton qui a été avantagé, suivi de l'UQTR et d'Ottawa.
C'est donc dire qu'à leur retour au hockey universitaire, les Gee Gees ont performé aussi bien que ces deux puissances, qui avaient fait les frais du dernier championnat national.
« On va être honnête. Jamais je n'aurais osé penser qu'on finirait l'année avec le même nombre de points au classement que ces deux équipes-là », admet Patrick Grandmaître.
À coup sûr, ses Gee Gees ont surpris tout le monde durant la saison régulière qui a pris fin le week-end dernier. Cette semaine, son équipe aura la ferme intention de créer une autre surprise au premier tour des séries éliminatoires. Dans une série deux de trois, les Gee Gees vont se frotter aux Gaels de l'Université Queen's à Kingston mercredi. Le deuxième duel se tiendra au Complexe sportif Minto de l'Université d'Ottawa vendredi soir. Si nécessaire, le troisième match aura lieu à Kingston samedi.
Dans une série aussi courte, il sera impératif de gagner le premier match, mais Patrick Grandmaître a sa propre façon d'envisager sa série qui l'opposera à l'équipe classée #9 au Canada.
« Le format des séries deux de trois est plus propice aux surprises. Il faut juste gagner deux matches alors qu'il faut travailler beaucoup plus longtemps pour renverser un favori dans un quatre de sept. Nous sommes enthousiastes. Nous voulons continuer à créer des surprises. »
S'il se positionne dans le clan des négligés, Grandmaître sait toutefois que son club n'a été devancé que par quatre points par les Gaels (18-7-3).
« C'est peu, mais ils ont été classés toute l'année dans le top-10 canadien et ils ont perdu des joueurs pendant une longue période parce qu'ils ont participé aux Jeux universitaires mondiaux. Nous avons connu une bonne saison, surtout de novembre à janvier. En février, nous nous sommes éloignés de la recette qui avait contribué à nos succès. Nous avons commencé à jouer pour des statistiques personnelles quand ça allait bien. Nous ne sommes pas l'équipe d'un seul trio. Nous avons besoin de tous nos effectifs pour gagner. »
Anthony Brodeur, l'ancien des Olympiques de Gatineau, sera le gardien de confiance pour entreprendre la série. Marc Beckstead fait aussi partie des Gee Gees tout comme deux anciens de l'Intrépide : Quinn O'Brien et Kevin Domingue. Ce dernier a été le meilleur compteur du club cette saison.
Autres séries
Plusieurs autres joueurs de la région ou des anciens des Olympiques et des 67's d'Ottawa amorceront aussi leur route vers le championnat canadien de hockey universitaire cette semaine.
Premiers du classement de la division Est, les Redmen de McGill (21-4-3) seront confrontés à l'Université laurentienne (11-12-5). Les Redmen alignent les Gatinois Rock Régimbald et Simon Tardif-Richard ainsi que deux autres anciens des Olympiques : Étienne Boutet et Samuel Tremblay.
Deuxièmes dans la division, les Stingers de Concordia (19-7-2) du Gatinois Raphaël Lafontaine et du Franco-Ontarien Mathieu Desaultels croiseront le fer avec l'UOIT (16-11-1). Mickaël Beauregard et Anthony Cortese sont les autres ex-Olympiques à s'aligner avec les Stingers.
Enfin dans un duel palpitant entre deux équipes aux fiches identiques de 16-9-3, les Ravens de Carleton auront rendez-vous avec les Patriotes de l'UQTR. Le Gatinois François Brassard est le gardien titulaire des Ravens de l'entraîneur Marty Johnston. Jérémie Fraser (Cantley) et les ex-Olympiques Jason Seed, David Weckworth et Adam Chapman défendent aussi les couleurs des Ravens. L'UQTR compte Gabryel Boudreau et Élie Bérubé dans ses rangs.
Assurément, un géant tombera en partant dans cette série.