Antoine Rauzy accueillait les électeurs et vérifiait leur nationalité pour l'élection présidentielle française devant l'ambassade de France à Ottawa, samedi.

Les Français se rendent aux urnes à Ottawa

Les Français expatriés ont été nombreux à faire la file à l'ambassade de France à Ottawa, samedi, pour voter en ce premier tour de l'élection présidentielle.
Deux bureaux de vote étaient ouverts, soit un pour les électeurs vivant du côté québécois de la rivière des Outaouais et l'autre pour les résidents de l'Ontario. Au total, 3200 Français vivant dans la grande région de la capitale fédérale étaient inscrits pour voter. Les bureaux étaient ouverts, samedi, de 8 h 00 à 20 h 00.
Malik Doumandji, un citoyen français qui habite au Canada depuis 15 ans, croit que certaines des principales tâches du prochain président seront de «remonter économiquement le pays», et de «s'affranchir de quelques institutions qui enfoncent la France un peu plus dans les abîmes», a-t-il expliqué après avoir voté.
Marie-Christine, une électrice, espère que le prochain président de la République française sera une personne qui sera davantage centrée sur la diversité et le pluralisme.
«Quelqu'un qui veut aussi apporter un esprit nouveau, qui est plus jeune, qui est plus dynamique que ce que nous avons eu récemment», a-t-elle résumé.
Le premier tour de vote en France se déroule dimanche. 
Pour une rare fois dans l'histoire, quatre candidats parmi les onze au total peuvent prétendre passer au deuxième tour, le 7 mai, mais seulement les deux qui termineront en tête au premier tour pourront s'y affronter.
Ce match à quatre serré se fait entre le centriste Emmanuel Macron, 39 ans, la patronne de l'extrême droite Marine Le Pen, 48 ans, le conservateur François Fillon, 63 ans, et le champion de la gauche radicale, Jean-Luc Mélenchon, 65 ans.
Les autres candidats sont les souverainistes Nicolas Dupont-Aignan, 56 ans, Jacques Cheminade, 75 ans, et François Asselineau, 59 ans, les trotskistes Nathalie Arthaud, 47 ans, et Philippe Poutou, 50 ans, le député Jean Lassalle, 61 ans, et le socialiste Benoît Hamon, 49 ans.
Près de 47 millions d'électeurs sont appelés à voter, dont 1,3 établis hors de la France.
Avec La Presse canadienne et l'AFP