L'attaquant des Stars de Dallas Rich Peverley s'était effondré au banc des siens, pendant un match contre les Blue Jackets de Columbus.

Les ex-coéquipiers de Peverley sont bouleversés

Le joueur de centre Patrice Bergeron a déclaré qu'il s'était senti très mal lorsqu'il avait appris que son ex-coéquipier Rich Peverley s'était effondré sur le banc des Stars de Dallas, lundi, pendant un match contre les Blue Jackets de Columbus.
Peverley, qui se trouvait dans un état stable et qui communiquait avec ses coéquipiers et ses amis au lendemain de son admission à l'hôpital, a joué pour les Bruins de 2010 à 2013. Il a été échangé aux Stars en compagnie de Tyler Seguin, le 23 juillet dernier.
Bergeron a indiqué qu'il était en train de souper avec des coéquipiers en Floride lorsqu'il a appris la nouvelle. Ils ont alors envoyé quelques textos à Seguin pour s'informer des derniers événements, et ont été rassurés quelques heures plus tard.
«C'est le pire feeling que tu peux avoir. C'était comme une espèce de boule dans l'estomac, qui ne s'en vas pas, a relaté Bergeron. On soupait entre gars et c'est sûr que ç'a mis un petit côté négatif à la soirée. Nous sommes entrés en contact avec Tyler et nous en avons appris un petit peu plus, à savoir qu'il se sentait un petit peu mieux et qu'il était dans un état stable. Mais c'est sûr que c'est la pire chose que tu veux entendre. Tu ne veux jamais entendre ça d'un ami et d'un ancien coéquipier. Toutes nos pensées et toutes nos prières sont avec sa famille et avec lui.»
De son côté, le joueur de centre des Bruins Gregory Campbell a déclaré qu'il n'avait pas été surpris d'entendre que Peverley avait demandé combien de temps il restait au tableau quelques minutes après s'être évanoui au banc des Stars.
«Cela en dit long sur le personnage. Mais comme athlète, je sais que c'est dans notre mentalité de toujours se relever et de vouloir retourner sur la patinoire. De l'extérieur, c'est certain que ça peut paraître surprenant. Mais ça ne l'est pas. Je l'ai rejoint, comme tous mes coéquipiers des Bruins, sauf que nous n'avons pas reçu de ses nouvelles encore. Je veux seulement qu'il sache qu'on pense à lui.»
L'entraîneur-chef des Bruins Claude Julien a lui aussi admis avoir été secoué lorsqu'il a appris que son ex-joueur s'était effrondré. Cet incident lui a d'ailleurs rappelé celui qui s'était produit le 21 novembre 2005, lorsque le défenseur des Red Wings de Détroit Jiri Fischer s'était évanoui au banc de son équipe après avoir connu un malaise cardiaque. Il en a profité pour lui souhaiter prompt rétablissement.
«Ça touche tout le monde. Dans notre discipline, je pense qu'on réalise ce qui est le plus important - on pense aux familles, à la personne - avant de penser au match de hockey, a-t-il expliqué. Ça te ramène à la réalité. Au moins, c'était encourageant de savoir qu'il se porte mieux. Il est toujours très respecté dans notre vestiaire. On lui souhaite le meilleur, en espérant qu'il puisse récupérer à 100 pour cent.»
Arythmie cardiaque
Peverley, un centre âgé de 31 ans, a raté tous les matches préparatoires et le premier du calendrier régulier des Stars cette saison en raison d'une intervention chirurgicale subie en septembre dernier, afin de corriger un problème d'arythmie cardiaque. Cette anomalie avait été décelée lors du test médical annuel auquel doivent se soumettre tous les joueurs de la LNH au début du camp d'entraînement.
Peverley avait souffert d'un autre problème cardiaque similaire après la victoire de 3-2 des Stars aux dépens des Sabres de Buffalo, le 3 mars dernier, à Dallas. Il n'avait pas participé au voyage suivant des Stars vers Columbus, et n'était d'ailleurs revenu au jeu que jeudi dernier.
L'attaquant, originaire de Guelph, en Ontario, a inscrit sept buts et ajouté 23 aides en 62 rencontres à sa première saison avec les Stars. En 442 matches dans la LNH avec les Predators de Nashville, les Thrashers d'Atlanta, les Bruins et les Stars, il a marqué 84 buts et récolté 241 points.