Les coins reculés de l'Outaouais bientôt branchés en haute vitesse

L'accès à Internet haute vitesse pourrait bientôt s'étendre à des régions reculées de l'Outaouais. Un projet pilote est actuellement en cours dans la Vallée-de-la-Gatineau, précisément à la Pointe à David sur le réservoir Baskatong, à quelque 200 km au nord de Gatineau.
Une entreprise de l'Ontario, 6Harmonics, a mis au point une technologie exploitant les «espaces libres» (portions de spectre inutilisées entre les zones de couverture de radiodiffusion), récemment rendues disponibles par le fédéral.
La MRC de la Vallée-de-la-Gatineau était en 2012 la moins connectée de la province avec un taux de branchement de 58%, par rapport à 82% pour l'ensemble du Québec.
Ce projet pilote est l'aboutissement d'un travail de concertation entrepris lors du colloque Une vallée pour demain, Horizon 2025, qui a eu lieu en 2012. Les participants avaient identifié le développement des technologies numériques comme un enjeu majeur pour le futur de cette MRC. La Société d'aide au développement de la collectivité (SADC) de la Vallée-de-la-Gatineau a pris en main ce dossier.
Bien que 6Harmonics ait déjà expérimenté sa technologie en Afrique, en Asie et aux États-Unis, le projet pilote permettra de valider d'autres éléments techniques et de confirmer le modèle d'affaires pour le Canada. Une fois le tout validé, l'expansion commerciale pourra débuter dès la fin de 2014.
L'entreprise Réseau Picanoc.Net a développé depuis 2007 un réseau de plus de 80 tours de transmission pour la desserte d'Internet à haute vitesse sans fil. La technologie utilisant les «espaces libres» permettra de rejoindre des territoires encore plus reculés, là où la végétation est particulièrement dense ou alors lorsque le relief ne permet pas l'accès des ondes courantes.