Parmi les six candidats de Contact Ontarois programmés lors de la vitrine de jeudi soir, on compte le chanteur-guitariste Maxime McGraw.

Les clés du succès à Contact Ontarois

Ils n'ont que 20 minutes pour faire leurs preuves. Juste le temps d'un petit tour de chant et puis s'en vont.
Les six candidats de Contact Ontarois programmés lors de la vitrine de jeudi soir, au Centre des arts Shenkman, partagent tous le même engouement pour la scène.
Certains sont déjà connus, d'autres moins. Ils viennent de l'Ontario ou de bien plus loin, à l'instar de la moitié des artistes présentés jeudi, établis au Nouveau-Brunswick. Tel le chanteur-guitariste Maxime McGraw.
À ce grand oral présenté du 15 au 17 janvier, auquel assistent des diffuseurs de plusieurs provinces, une prestation convaincante peut donner un sérieux coup de pouce à une carrière naissante.
«Mon objectif premier, en m'inscrivant à cette vitrine culturelle, c'est de me démarquer pour vendre mon spectacle, expose avec lucidité Maxime McGraw. Si je ne la considère pas comme une compétition, il faut bien avouer qu'il y a toujours l'envie d'en donner plus que l'artiste qui précède, le désir profond d'avoir la coche au-dessus de tout le monde.»
Le chanteur établi à Tracadie-Sheila a sorti son premier album il y a tout juste un an et compte bien surfer sur les premières retombées positives du disque: la chanson Tu Verras, écrite par Xavier La Couture, Marc Dupré et Claude Pineault, a été nommée chanson n° 1 de l'année 2013 par l'Association des radios communautaires acadiennes du Nouveau-Brunswick. En janvier, il sera le «Talent à découvrir» sur tout le réseau Rouge FM avec sa chanson Dors mon bel amour.
C'est à Contact Ouest, une autre vitrine des arts de la scène francophone au Canada, que Maxime McGraw a séduit les organisateurs de Contact Ontarois et obtenu une invitation personnelle à s'y produire cette année. «C'est une belle reconnaissance et une chance à ne pas manquer, reconnaît-il. Mais en amont, le travail de promotion est énorme. Je crois qu'à un moment donné, il faut que ça décolle parce que je ne sais pas si je serai capable de tenir comme ça pendant 10 ans.»
Recalé aux auditions de Star Académie en 2009, mais remarqué par son gérant actuel lors de sa prestation en public, l'Acadien a redoublé d'efforts pour se distinguer sur la scène musicale pop folk. Certaines rencontres - notamment avec Marc Dupré et Wilfred LeBouthillier, qui apposent leur signature sur son album - y contribuent grandement.
Jeudi soir, il sera accompagné d'un second guitariste pour l'interprétation de quatre titres inédits. Un condensé de concert durant lequel il espère bien livrer la meilleure performance, même s'il ne cache pas que «ce court passage peut difficilement donner une véritable idée du spectacle entier». La soirée accueillera également l'humoriste Luc Leblanc, le Benoit Paradis Trio, Les Chiclettes, Wolanyo, ainsi que les Hay Babies.
Du 15 au 17 janvier, la 33e édition de Contact Ontarois permet au public d'assister à ses «vitrines» - autrement dit à la présentation de plusieurs artistes émergents à l'affiche le même soir - pour un montant de 15 $ par représentation.