Au lieu de voir son gouvernement s'exposer à des semaines de critiques à Queen's Park avant le vote sur le budget, la première ministre Kathleen Wynne a choisi de déclencher elle-même un scrutin.

Les activités reprennent à Queen's Park

La reprise des travaux à l'Assemblée législative de l'Ontario est marquée ce lundi par l'entrée en poste au parlement du gouvernement majoritaire libéral.
La première ministre Kathleen Wynne proposera un agenda chargé et ambitieux qui comportera notamment une vingtaine de projets de loi qui sont morts au feuilleton au printemps dernier en raison de la dissolution de l'Assemblée législative rendue nécessaire par le déclenchement de la campagne électorale.
La première ministre Wynne entend aussi agir pour la mise en oeuvre en janvier 2017 d'un régime des rentes pour l'Ontario, semblable à celui qui existe au Québec depuis 1965.
Le progressiste-conservateur Monte McNaughton prévoit déjà une hausse du taux de chômage, des réductions de services et un endettement public accru à cause, dit-il, de la piètre gestion libérale.
Le Nouveau Parti démocratique entend pour sa part soumettre une motion réclamant qu'un référendum soit tenu pour approuver toute privatisation de sociétés d'État telles Hydro One, la Société des loteries et des jeux de l'Ontario ou la société des alcools LCBO.