La pancarte placée par la PQ en bordure de la 50 est tolérée par le MTQ.

L'équipe d'Iracà conteste deux pancartes du PQ

Deux affiches électorales du Parti québécois (PQ) installées en bordure de l'autoroute 50 ont été contestées par le Parti libéral du Québec (PLQ).
L'équipe de campagne du candidat libéral dans Papineau, Alexandre Iracà, se questionnait sur la légalité de l'emplacement de ces affiches. L'une d'entre elles est placée en bordure de route, presque dans le fossé, entre les sorties de l'Aéroport et des Laurentides. La seconde est située en direction ouest près de Montebello.
Le PLQ craignait que le PQ jouisse d'un avantage indu puisqu'en début de campagne, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a envoyé ses directives à toutes les formations politiques et au Directeur général des élections du Québec en matière d'affichage électoral. Ce document indique que les pancartes sont permises le long des routes « dont la gestion incombe » au MTQ, sauf « dans les emprises des autoroutes ».
Toutefois, un porte-parole du MTQ soutient que les affiches ont fait l'objet d'une vérification après la plainte du PLQ. Ces pancartes seront tolérées puisque le MTQ juge qu'elle ne représente par de risque pour la sécurité des automobilistes.
Le directeur de campagne d'Alexandre Iracà, Michel Pilotte, affirme que l'équipe du candidat libéral fait confiance aux autorités responsables et respecte la décision du MTQ. M. Pilotte ajoute tout de même que, « s'il l'avait su (que les affiches sont permises en bordure d'autoroute), il aurait fait la même chose ».
Arracheur d'affiches retrouvé
C'est la deuxième fois en l'espace de quelques jours que la question de l'affichage électoral défrayait les manchettes dans Papineau. Des pancartes de M. Iracà ont été arrachées à Papineauville la semaine dernière, un crime selon la loi électorale.
L'équipe du candidat a annoncé hier sur sa page Facebook qu'un citoyen a aperçu un individu commettre le même acte dans le secteur de Buckingham. Cette personne a noté la plaque d'immatriculation du véhicule du fautif et l'a rapporté à la police de Gatineau. Un suspect sera interrogé par les autorités, selon l'équipe de campagne d'Alexandre Iracà.