Le nom de Vanessa Lepage-Joanisse se retrouve sur la prochaine carte de boxe que présentera le Groupe Yvon Michel au Casino du Lac-Leamy, le 25 octobre.

Lepage-Joanisse remonte dans le ring

Vanessa Lepage-Joanisse prépare son retour dans le ring, un mois après avoir perdu en combat de championnat du monde au Mexique.
Le nom de la poids lourd de la Petite-Nation se retrouve sur la prochaine carte de boxe que présentera le Groupe Yvon Michel (GYM) au Casino du Lac-Leamy, le 25 octobre. La droitière âgée de 22 ans affrontera une autre adversaire mexicaine, cette fois-ci Carmen Garcia Toscano, qui montre une fiche de 12-5, 6 KO.
« Une gauchère » a précisé Lepage-Joanisse.
«Ça ne me fait pas peur. En fait, je suis contente. J'ai même affronté plus de gauchères que de filles droitières durant ma carrière dans les rangs amateurs. J'ai toujours obtenu de bonnes performances.»
La fierté de Saint-André-Avellin tentera de rebondir de sa dernière sortie, le 12 août, à Cancun. Elle avait subi sa première défaite en quatre combats dans les rangs pros, s'inclinant contre la championne du monde de la WBC, Alejandra Jimenez.
Un combat qui a pris fin au milieu du troisième round lorsque l'arbitre s'est interposé entre les deux pugilistes.
«Je vois ça non pas comme une défaite, mais plutôt un apprentissage (...) Je suis contente de boxer à nouveau si vite.
«Le soir même de ma défaite quand nous étions dans le vestiaire, j'étais déçue. Mais je commençais déjà à demander à mon entraîneur Stéphane si je pouvais affronter telle ou telle fille la prochaine fois !»
Vanessa Lepage-Joanisse ne sera pas le seul produit local à participer à ce gala. Danyk Croteau (2-1, 1 KO) verra enfin de l'action.
Son dernier combat remonte à la dernière visite de GYM à Gatineau, le 23 décembre. Le boxeur du club Final Round n'avait mis que 104 secondes pour se débarrasser de son adversaire.
Dix mois plus tard, le revoilà.
«Disons que ce fut une attente plus longue que nous aurions aimé, a avoué l'entraîneur de Final Round, Éric Bélanger.
«Mais j'ai bien essayé de lui trouver un adversaire. J'ai soumis son nom en vue de plusieurs galas à Montréal et Toronto. Mais nous avons toujours encaissé des refus. Danyk, c'est un gars qui donne de bonnes claques. Et je crois que ça fait peur à plusieurs boxeurs qui préfèrent affronter quelqu'un ne représentant aucun risque pour eux.»
Deux autres poulains de Bélanger boxeront aussi le 25 octobre. D'abord Devin Tomko (3-0, 2 KO), un mi-lourds du Manitoba qui vient de déménager à Ottawa. 
Puis il y a le champion WBA-NABA Canada des poids moyens, Patrice Volny (8-0, 6 KO).
Ce dernier partage son temps entre Montréal et Ottawa. Il se retrouvera devant Manny Siaca (25-8, 20 KO), de Porto Rico, qui a déjà été champion du monde WBA en 2004.
«Il (Siaca) s'est déjà battu par le passé contre Danny Green, Silvio Branco et Mikkel Kessler», a souligné Bélanger.
Ce gala organisé par GYM servira surtout à promouvoir Marie-Ève Dicaire (8-0, 0 KO) en tant que tête d'affiche. La finale la mettre en vedette contre l'Argentine Yamila «la petite machine» Reynoso (8-2-3, 7 KO), qui s'est battue en championnat du monde IBF des mi-moyens en août dernier.
«Nous avons un projet étalé sur un an d'amener Marie-Ève non seulement à un combat de championnat du monde, mais un combat de championnat du monde au Québec. Nous voulons qu'elle soit prête à gagner. Et nous sommes convaincus qu'elle a tout ce qu'il faut pour remplir un amphithéâtre comme le centre Vidéotron ou le centre Bell», a expliqué Yvon Michel.
Le promoteur a aussi indiqué que son groupe envisage présenter un autre gala au Casino Lac-Leamy tôt en 2018.