Patrick Brown, chef du Parti PC de l'Ontario

L'énigmatique M. Brown

CHRONIQUE - COLLABORATION SPÉCIALE / Les progressistes-conservateurs de l'Ontario convergent cette fin de semaine sur Ottawa pour y tenir un congrès d'orientation. Trouver le ton juste pour les prochaines élections ne sera pas une mince affaire pour cette formation qui patauge depuis 13 ans dans l'opposition et qui a connu six chefs durant cette période.
Patrick Brown sera plus que jamais sous les feux de la rampe. Ce sera un test important pour cet énigmatique politicien. La direction que prendra le Parti PC révèlera les vraies couleurs de son chef.
Il y a deux ans, il était un conservateur pur et dur dans le gouvernement fédéral de Stephen Harper. Il s'opposait au mariage gai. Il cherchait à rouvrir le débat sur l'avortement.
Il y a un an et demi, M. Brown, alors candidat improbable à la chefferie du Parti PC, courtisait tout azimut.
Le voilà chef de l'opposition à Queen's Park, où il se lève chaque matin à la période de questions pour s'opposer à la privatisation d'Hydro One et défendre des infirmières mises à pied dans le nord de la province ou encore, des étudiants francophones qui réclament leur propre université.
Le contraste est saisissant.
L'auteur est producteur et premier rédacteur d'#ONfr. Retrouvez son équipe sur le web au tfo.org/onfr et sur les ondes de TFO les jeudis à 20h50.