David Lemieux est pressenti pour participer à un tournoi qui pourrait lui permettre d'obtenir un combat de championnat. 

Lemieux pressenti pour un tournoi des moyens du WBC

MONTRÉAL - David Lemieux pourrait-il être l'une des têtes d'affiche d'un tournoi impliquant les quatre premiers aspirants des poids moyens du World Boxing Council? S'il n'en tient qu'au WBC, oui.
Au cours de son congrès annuel, tenu la semaine dernière en Floride, le WBC a exprimé le souhait que les quatre premiers aspirants au titre détenu par Gennady Golovkin s'affrontent dans un tournoi à la ronde et que le vainqueur se frotte ensuite au Kazakh pour le titre des 160 livres.
Lemieux (36-3, 32 K.-O.) occupe actuellement le quatrième échelon des aspirants au titre de Golovkin, derrière l'Argentin Jorge Sebastian Heiland (28-4-2, 15 K.-O.), l'Ukrainien Ievgen Khytrov (14-0, 12 K.-O.) et l'Américain Curtis Stevens (29-5, 21 K.-O.).
Mais pour Camille Estephan, président d'Eye of the Tiger Management, ce tournoi se voudrait le plan B pour Lemieux. C'est que le promoteur et le boxeur montréalais espèrent plutôt tenir un important combat, en février ou en mars, contre l'un des trois aspirants mieux classés que Lemieux ou Saul «Canelo» Alvarez.
«On aimerait beaucoup affronter Heiland, a confirmé Estephan à La Presse canadienne, mais il semble que son plan A à lui soit d'affronter Alvarez ou encore de se frotter (au champion de la World Boxing Organization) Billy Joe Saunders.»
Estephan et Lemieux devraient être fixés d'ici Noël sur les intentions de Heiland, dont le dernier combat, une victoire par K.-O. au deuxième round face à Angel Hernandez, remonte au 9 septembre. Ils pourront ensuite voir avec les autres pugilistes si un affrontement en février ou mars est possible.
Mis à part Khytrov, qui a un combat de prévu le 14 janvier contre l'Américain Immanuel Aleem (16-0-1, 9 K.-O.), tous les autres boxeurs pressentis par EOTTM sont libres dans les premiers mois de 2017.
Selon Estephan, ce combat n'aurait pas lieu à Montréal, mais aux États-Unis.
Zewski avec InterBox?
Par ailleurs, Estephan a indiqué avoir de l'intérêt pour le Trifluvien Mikaël Zewski (27-1, 21 K.-O.), finalement libéré de son entente avec Top Rank.
Inactif depuis 18 mois en raison d'une tendinite au coude, Zewski serait pressenti pour se joindre à InterBox.
«Antonin (Décarie, le président d'InterBox) a contacté Mikaël afin de jauger son intérêt, a expliqué Estephan, qui s'est porté acquéreur d'InterBox plus tôt cette année. Nous verrons ce que ça donnera. J'ai donné le mandat à Antonin d'embaucher trois nouveaux boxeurs pour InterBox. Mikaël pourrait bien être le troisième en question.»
Selon ce qu'a rapporté le Journal de Montréal la semaine dernière, Groupe Yvon Michel aurait également rencontré le boxeur de Trois-Rivières afin de le mettre sous contrat. GYM compte annoncer l'embauche de deux nouveaux boxeurs en début d'année 2017, mais on ne sait pas pour l'instant si Zewski est l'un des deux athlètes qui seront retenus.
Zewski ne s'est pas battu depuis sa victoire par K.-O. au cinquième round contre Ayi Bruce, le 24 octobre 2015.
«Nous avons prouvé par le passé que nous n'avons pas peur de nous associer à des boxeurs qui vivent un creux de vague, pour autant qu'ils soient déterminés», a ajouté Estephan.