À l'échelle du pays, la tendance des nouvelles mises en chantier s'est accélérée en juin et a surpassé les attentes, défiant la récente série de données économiques décevantes.

Légère hausse des mises en chantier dans la région

Le rythme de mises en chantier a légèrement augmenté dans la région le mois dernier. Une tendance qui a pu s'observer à travers le pays, selon les données dévoilées mercredi par Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).
À Gatineau, la tendance des mises en chantier d'habitations se chiffrait à 1966 en août, comparativement à 1862 en juillet.
Le démarrage de grands projets de logements locatifs a fait grimper le rythme, explique Geneviève Lapointe. L'analyste de la SCHL souligne toutefois un problème du marché gatinois: les stocks élevés sur les marchés du neuf et de la revente. «(Pour cette raison), les mises en chantier demeurent en deçà des niveaux enregistrés ces dernières années.»
À Ottawa, on a aussi pu observer une légère hausse. En août, la tendance du nombre de fondations coulées se chiffrait à 4943, alors qu'elle était de 4501 en juillet.
Selon Jean-Sébastien Michel, le marché est encouragé par l'embellie économique que connaît la capitale. «La demande accrue de maisons individuelles neuves s'explique vraisemblablement par l'amélioration de l'emploi à temps plein», affirme le chef analyste de la SCHL pour Ottawa.
C'est dans le secteur Nepean, à l'extérieur de la ceinture de verdure, qu'il s'est commencé le plus de logements en août 2015. À lui seul, le secteur a représenté 20 % de l'ensemble des mises en chantier. Les secteurs Kanata et Gloucester ont chacun enregistré 18 % des mises en chantier d'habitations.
À travers le pays
Les mises en chantier sont aussi en hausse à travers le Canada, révèlent les chiffres de la SCHL.
Au pays, la tendance se chiffrait à 196565 en août, comparativement à 185642 en juillet, encouragée par le très actif marché des condos à Toronto.
L'Ontario a d'ailleurs connu un mois exceptionnel, le rythme se chiffrant à 67113 en août, alors qu'il était de 58700 en juillet. «Dans la province, la tendance de la construction résidentielle a atteint en août un sommet inégalé depuis 2012», a d'ailleurs souligné l'économiste Ted Tsiakopoulos..
Dans les centres urbains québécois, la tendance des mises en chantier d'habitations se chiffrait à 32187 unités en août, comparativement à 30108 durant le mois précédent.
Dans la Belle Province, c'est la construction de résidences pour personnes âgées qui a dopé le marché, explique la SCHL.
gsthilaire@ledroit.com